Le Roi reçoit les présidents de partis

Albert II poursuit les consultations entamées jeudi après-midi, après son entretien avec le négociateur royal Wouter Beke qui lui a remis son rapport final et demande à être déchargé de sa mission. Le souverain reçoit ce vendredi les présidents des partis libéraux et du CDH, alors qu’il maintient toujours en suspens la décision de décharger Beke ou non de sa mission.

Quelque 334 jours après les élections législatives du 13 juin 2010, la Belgique n’a toujours pas de nouveau gouvernement fédéral. Le négociateur royal Wouter Beke (photo) a remis jeudi son rapport final au Roi, en lui demandant d’être déchargé de sa mission. Le président du CD&V est déçu qu’aucun accord n’ait pu être trouvé entre Elio Di Rupo, le président du PS, et Bart De Wever, le président de la N-VA, sur l’étape suivante des négociations.

Wouter Beke estime cependant que les bases ont été jetées pour parvenir à un accord stable entre partis, alors qu’Elio Di Rupo et Bart De Wever ont des avis divergents quant à l’équipe qui doit poursuivre les négociations en vue d’une réforme de l’Etat et de la formation d’un nouveau gouvernement. Le président du PS souhaite ainsi poursuivre les négociations à 9 partis, tandis que Bart De Wever voudrait se débarrasser des partis flamands SP.A et Groen !.

Avant de décider s’il décharge Wouter Beke, ou non, de sa mission, le souverain souhaite s’entretenir avec les présidents des 9 partis concernés. Ce jeudi, il recevait déjà Bart De Wever et Elio Di Rupo.

Ce vendredi, le président du MR, Charles Michel (photo), est arrivé au palais vers 11h. Le président des libéraux flamands, Alexander De Croo (Open VLD), a été reçu en milieu d'après-midi (photo principale). La présidente du CDH, Joëlle Milquet, était également attendue au palais.

Le Roi s’entretiendra lundi avec la présidente des socialistes flamands, Caroline Gennez (SP.A), et avec le président d’Ecolo, Jean-Michel Javaux. Il tiendra sa décision en suspens au moins aussi longtemps.