Une minute de silence à la Belgian Pride

Quelque 45.000 personnes étaient rassemblées samedi après-midi sur le boulevard Anspach à Bruxelles à l'occasion de la Belgian Pride. La police n'a relevé à ce stade aucun incident majeur.

La 16ème édition de la Belgian Pride a débuté samedi après-midi par une minute de silence pour toutes les personnes persécutées ou tuées dans le monde en raison de leur identité ou orientation sexuelle.

 

"Nous voulons simplement montrer par là que nous sommes privilégiés en Belgique alors que dans d'autres pays la situation n'est pas aussi rose", a expliqué Jochen van der Worp de l'association flamande Regenbooghuisvan (Maison Arc-en-Ciel) qui faisait ainsi allusion à une loi ougandaise visant à criminaliser l'homosexualité.

Le départ des chars à la Bourse a été plus difficile que prévu en raison de la foule.

Vers 16h30, la parade était toujours en cours. " Les homosexuels ne sont pas ici juste pour faire la fête mais aussi, plus sérieusement, pour manifester leur solidarité avec le reste du monde", a précisé Jochen van der Worp, En 2010, l'événement avait attiré quelque 35.000 personnes et 25.000 l'année précédente.