Le nuage se dirige vers la Belgique

Le nuage de cendres crachées par le volcan islandais Grímsvötn perturbe aujourd’hui le trafic aérien allemand. Les aéroports de la capitale Berlin sont fermés, tout comme ceux de Hambourg et de Brême. Lufthansa a supprimé 150 vols. Le nuage se dirige vers la Belgique et pourrait atteindre le nord du pays.

Alors que les aéroports britanniques et scandinaves reprenaient du service aujourd’hui, le trafic aérien était paralysé ce matin dans le nord de l'Allemagne en raison du nuage de cendres crachées par un volcan islandais. L’aéroport de Berlin a également été fermé. Les plus grands aéroports d'Allemagne, comme Munich ou Francfort, n'étaient en revanche pas concernés. Le ministre des Transports allemand, Peter Ramsauer, a annoncé la réouverture progressive des aéroports dans l'après-midi.

Répercussions en Belgique

Trois vols vers l'Allemagne, au départ de  Zaventem, ont été annulés en raison du nuage de cendres provoqué par le volcan islandais Grímsvötn, a indiqué le porte-parole de Brussels Airport, Jan Van der Cruysse.

Par ailleurs, six avions qui devaient se poser mercredi en Belgique, en provenance de Scandinavie, ont été supprimés.

Cellule de crise

Le secrétaire d’Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V, photo) a activé la cellule de crise qui doit s'est réunie ce matin.

La réunion a rassemblé des représentants du cabinet, du contrôleur du trafic aérien belge Belgocontrol, des aéroports et des compagnies aériennes.

L'espace aérien belge a été divisé en trois zones conformément aux prescriptions de l'Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA) et de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), souligne le cabinet.

Pour l'instant, seule la côte belge est située en zone bleue, ce qui signifie que des concentrations de 0 à 2.000 microgrammes de particules de poussière sont enregistrées par mètre cube d'air, a précisé le cabinet du secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe. Aucune mesure ne doit donc être prise pour l'instant étant donné que le pays n'est pas encore en zone grise (2.000-4.000 microgrammes) ou rouge (plus de 4.000 microgrammes).

« En ce moment, le nuage de cendres si situe au dessus du nord des Pays-Bas et du nord de l’Allemagne et va descendre sur le sud-est. Le nord de la Belgique pourrait être atteint », selon Raf Windmolders de Belgocontrol.

Des concentrations très faibles en Belgique

Du côté de l’IRM, on rassure. Les concentrations de cendres dans le ciel belge sont "totalement insuffisantes" pour décréter une fermeture de l'espace aérien, a indiqué mercredi matin le météorologue David Dehenauw. Ce dernier ne s'attend pas à des concentrations plus élevées dans les prochains jours.

De très faibles concentrations se trouvaient mercredi matin sur l'ouest de la Belgique entre 0 et 6 km d'altitude, a déduit le météorologue sur base des cartes des services météorologiques britanniques. "Mais ces concentrations sont si faibles qu'on ne les distingue pas ou très peu sur les images satellites", explique David Dehenauw. Le vent d'ouest évolue de plus vers le sud et le sud-ouest, de sorte que le nuage de cendres est de nouveau soufflé en direction de la mer du Nord. Les Britanniques prévoient que le nuage de cendres aura disparu de la Belgique sur le temps de midi.

Le nuage de cendres, qui se trouve actuellement au dessus de l'Allemagne et de la Pologne, va continuer à stagner dans les prochaines heures "mais la concentration va baisser".

Situation à surveiller ce vendredi

La Belgique devrait en grande partie être épargnée par le nuage de cendres samedi et dimanche, à moins que le volcan islandais Grímsvötn entre de nouveau en éruption, souligne David Dehenauw. Ce dernier formule toutefois une remarque pour vendredi. Ce jour là, des concentrations, à des altitudes plus élevées (jusqu'à 15 km), sont attendues au-dessus du nord de la France et du Luxembourg, précise le météorologue. "Des conséquences pourraient survenir pour 'l'approche' des avions vers l'aéroport de Zaventem", poursuit-il.

Des infos sur votre vol?

Brussels Airport vous tient au courant de l'évolution de la situation.