Ni Clouseau ni Clo-Clo dans le métro

Dans les stations de métro et prémétro bruxelloises, vous n’entendrez jamais de chanson française ou néerlandaise. Pour éviter les susceptibilités communautaires, la liste musicale de la société de transport en commun bruxelloise ne contient que des morceaux musicaux en anglais, en espagnol ou en italien.

Durant le mois d’avril, une sélection issue d’une liste de hits internationaux a été diffusée - à l’essai - dans les stations de la STIB. Parmi ces hits, on a pu entendre quelques chansons françaises célèbres. Immédiatement, la société de transport a reçu des dizaines de plaintes de voyageurs mécontents qui n’appréciaient pas que si peu de place soit accordée à la musique néerlandophone dans les sous-sols bruxellois.

Pour ne pas provoquer de problèmes communautaires, il n’a pas été donné suite au projet. La STIB s’en tiendra donc à son actuelle clé de répartition, à savoir 70% de chansons anglaises, 15% de morceaux italiens et 15% de musique espagnole.

Cette clé de répartition engendrera moins de problèmes, estime la société de transport. Elle date de 2005, époque à laquelle la STIB décida d’améliorer sa musique de fond et mettait un terme à la diffusion de musique exclusivement instrumentale. Il ressort des enquêtes que 85% des voyageurs sont contents de cette adaptation. Pour conserver une bonne entente, les haut-parleurs ne diffuseront pas de Clouseau ni de Clo-Clo dans les 69 stations de métro et prémétro bruxelloises.