Des champs trop secs pour semer et planter

La sécheresse cause de gros soucis aux agriculteurs. Ceux qui cultivent des légumes disposent encore de quelques jours pour semer ou planter, mais beaucoup de champs sont trop secs.

Selon le Boerenbond, la menace pèse sur les légumes cultivés en plein champ. Les légumes comme les épinards, les petits pois, les carottes, les haricots et les chicons doivent être semés au début du mois de juin, mais l’ensemencement n’a pas encore pu avoir lieu en raison de la sécheresse ambiante.

« Chaque plante a besoin d’une période de croissance déterminée. La règle pour les légumes cultivés en pleine terre est de les semer avant juin. Nous sommes fin mai et chaque jour compte. Dans tous les cas, les récoltes seront moins abondantes et nous risquons également de ne pas pouvoir ensemencer certains champs », explique Anne-Marie Van Geenberghe, porte-parole du Boerenbond.

Le syndicat paysan flamand espère que les agriculteurs se verront payer leurs primes européennes en avance. Les cultivateurs peuvent également faire appel au Fonds des calamités agricoles. Cet organisme verse une compensation en cas des conditions météorologiques extrêmes.