Gilbert prend option sur la victoire finale

Philippe Gilbert a une nouvelle fois impressionné tous les observateurs samedi sur l'étape reine du Tour de Belgique. Déjà à la base de l'attaque décisive, il a dominé le sprint final à cinq, prenant très tôt la tête à 500 m d'une arrivée jugée au sommet du mur de Frankendelle. Sauf accident, la victoire finale ne devrait pas lui échapper dimanche, après la 5e et dernière étape entre Oreye et Putte.

Au terme de l'étape reine de l'épreuve, le Remoucastrien a consolidé son maillot noir de leader en se montrant le plus rapide d'un groupe de cinq, s'imposant devant Greg Van Avermaet et Björn Leukemans.

Après une échappée initiale de huit coureurs, la course s'est décantée après l'ascension de la côte de Stockeu et de la Haute Levée, à un peu plus de 60 km de l'arrivée. Sous l'impulsion de Philippe Gilbert, une nouvelle fois au four et au moulin durant tout le final, un groupe de tête s'est formé à 40 km de la ligne, reprenant Westra et Schär, les deux derniers rescapés de l'échappée matinale.

Le groupe étant trop nombreux à son goût, Gilbert est reparti à l'attaque, Greg Van Avermaet, Bert De Waele, Björn Leukemans et le Russe Egor Silin étant les seuls à pouvoir le suivre.

"Il semblerait que cela devienne ma spécialité, ces courses aux parcours avec des pentes courtes mais raides", a plaisanté Gilbert après la course. "Je possédais déjà le maillot noir depuis hier, mais en fait j'avais seulement marqué l'étape d'aujourd'hui (samedi) en rouge dans mon carnet. Le maillot de leader n'était pas un objectif en soi, mais maintenant que je l'ai, je ne vais pas me plaindre."

"J'ai commencé à accélérer quand on est arrivé sur des portions où on avait le vent dans le dos. C'est ainsi que c'est formé notre groupe de tête. Le tour local était pour moi une surprise. Je viens d'ailleurs rarement ici à l'entraînement. J'ai à nouveau tout donné dans le dernier kilomètre et personne n'est revenu sur moi."

"J'ai gagné pas mal de courses cette saison, mais je le dois aussi à la solidité de mon équipe. Cela s'est encore vérifié aujourd'hui. J'ai pu m'économiser en début d'étape, laissant le contrôle de la course à mes équipiers. Ce n'est pas sans importance", a conclu le Remoucastrien.

Au classement général, Gilbert, qui a signé son 8e succès de la saison, compte désormais 15 secondes d'avance sur Van Avermaet, 29 sur Leukemans et 52 sur De Waele.

Dimanche, l'étape de clôture conduira les coureurs d'Oreye à Putte, sur 169,4 km.