Le Boerenbond lance un cri d'alarme

L'organisation agricole flamande Boerenbond, espère que des compensations supplémentaires seront débloquées suite à la crise qui touche actuellement le secteurs des légumes après des informations faisant état de contamination de concombres espagnols.

Rarement une crise sanitaire aura eu des effets aussi rapides et importants sur le cours d'une denrée alimentaire. Dans toute l'Europe et notamment en Belgique, la vente des concombres s'est effondrée en quelques jours.

 

Mardi, les analyses allemandes pointant du doigt des concombres espagnols dans la propagation de la bactérie Eceh ont été remises en doute, suscitant la colère de l'Espagne.

Les producteurs de concombres flamands peuvent demander,
depuis lundi, une indemnisation pour le préjudice qu'ils subissent en raison de cette crise.

L'indemnisation n'est toutefois que de 2,4 centimes d'euro par kilo de concombres.

Des montants ont déjà été demandés par les producteurs pour un total de 600 kilos, ce qui fait craindre au secteur l'insuffisance des moyens débloqués.

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) compte dès lors demander des moyens supplémentaires à l'Europe.

Piet Vanthemsche du Boerenbond espère que l’Europe va débloquer le fonds d’urgence, afin de libérer des moyens supplémentaires pour lutter contre cette crise.

"Nos cultivateurs doivent faire face à une énorme perte de revenus, nous ne pourront pas tenir longtemps"  a –t-il déclaré à la VRT radio.

"La mauvaise communication de l'Allemagne a fait subir un grand préjudice au secteur. Ce fut le cas aussi il y a quelque temps lors de la crise porcine", a déploré de son côté Kris Peeters.