800 policiers pour le match Belgique-Turquie

Entre 40.000 et 45.000 supporters sont attendus ce soir au stade Roi Baudouin pour le match de qualification à l’Euro 2012 opposant les Diables Rouges à la Turquie. La police a mis les grands moyens en œuvre pour assurer la sécurité.

Huit cent agents vont assurer la sécurité dans et autour du stade, ainsi qu’au centre-ville. La police a aussi engagé des canons à eau, des hélicoptères et des cavaliers.

« Mais il ne s’agit toutefois pas d’un match à haut risque », a laissé entendre Jan Emmerechts, commissaire en chef de la zone Bruxelles-Ixelles. « Les supporters turcs vont peut-être assurer une ambiance supplémentaire, mais nous ne nous attendons certainement pas à des difficultés supplémentaires de la part des Turcs ».

Dans le stade également, rien n’a été laissé au hasard. Les fans de l’équipe turque qui ont une place dans les tribunes des admirateurs des Diables Rouges, devront donner leurs attributs de supporters à des stewards trucs. S’ils refusent, ils ne pourront pas entrer dans le stade. « Nous avons aménagé une zone tampon avec les tribunes turques. Et un filet doit empêcher que des supporters belges attaquent les supporters turcs », précise Nico De Pauw, le coordinateur de la sécurité de la fédération du football belge.

Par contre, de gros embarras de circulation sont à prévoir. Aux pieds de l’Atomium, se tient depuis mercredi soir l’EuroFeria, une grande fête espagnole. Là aussi, quelque 50.000 visiteurs sont attendus.