Le secteur de la construction revit après la crise

Après avoir traversé plusieurs années de crise, le secteur de la construction revit progressivement en Belgique. La réduction de la TVA et l’introduction de la déductibilité fiscale de mesures qui permettent d’économiser de l’énergie ont eu un effet positif sur le secteur, qui devrait connaître une croissance de 1,8% en 2011.

Après être sorti de justesse du rouge en 2010, le secteur de la construction devrait renouer avec une croissance plus franche de 1,8% cette année, portée par la construction de logements. C’est ce qu’a indiqué ce mardi la Confédération Construction, à l’occasion de la publication de son rapport annuel.

La rénovation et le génie civil, à l’approche des élections communales de 2012, joueront aussi un rôle important dans le soutien de la croissance en 2011, estime l’organisation sectorielle. Elle attribue notamment la reprise du secteur à un abaissement de la TVA, ainsi qu’à une série de mesures d’aide fiscale liées à une économie d’énergie.

L’un des grands défis pour la construction ces prochaines années sera par contre de trouver suffisamment de main-d’œuvre qualifiée. La Confédération estime en effet que l’emploi dans le secteur augmentera de près de 30.000 unités d’ici 2020, notamment en raison de l’accélération de la rénovation énergétique du parc de logements et d’autres bâtiments.

La Confédération Construction plaide donc en faveur d’un plan d'action contre les pénuries de main-d’œuvre dans le secteur. Ce plan se baserait notamment sur l'intensification de la formation professionnelle, un accroissement du taux d'insertion des jeunes diplômés, le renforcement de la lutte contre le travail illégal ou encore la réduction des charges sur le travail.