La N-VA confirme sa position de tête

Le sondage des intentions de vote réalisé pour la VRT et De Standaard indique que le parti nationaliste flamand atteindrait un score record de 33,5% des voix si des élections étaient organisées maintenant. Les écologistes de Groen ! atteignent aussi un record, avec 9,2% des intentions de vote. Les autres partis voient peu de changement dans leur score, par rapport au scrutin du 13 juin 2010, et cela malgré un an de crise politique.

Déjà grand vainqueur en Flandre des élections législatives du 13 juin 2010, le parti nationaliste flamand peut apparemment encore faire mieux, et cela malgré un an de crise politique. Dans le sondage des intentions de vote réalisé entre le 25 mai et le 7 juin, auprès de plus de 1.000 électeurs potentiels en Flandre, pour la radiotélévision publique flamande VRT et le quotidien De Standaard, la N-VA atteint en effet le score record de 33,5% de voix. Soit 5,3% de plus qu’il y a un an.

Le parti écologiste Groen ! (photo ci-dessous) est le second vainqueur de ce sondage. Avec un total de 9,2% des intentions de vote (soit 2,1% de plus qu’en juin 2010), il atteint en effet un record sans précédent.

Le succès des nationalistes flamands de Bart De Wever se fait apparemment au détriment d’autres partis de droite. Les libéraux d’Open VLD en sont les plus grandes victimes, avec un recul de 2,2% des intentions de vote, pour ne plus atteindre qu’un score de 11,8%.

Le parti mené par Alexander De Croo se maintient ainsi juste au-dessus du score du Vlaams Belang. Le parti d’extrême-droite cède d’ailleurs aussi des électeurs à la N-VA, perd 1,1% pour atteindre un score de 11,5% des voix.

Les chrétiens-démocrates flamands du CD&V voient leur score pratiquement inchangé : 17,5% par rapport à 17,6% aux législatives de 2010. Ils perdent cependant légèrement par rapport au dernier sondage de la VRT.

Les socialistes du SP.A perdent légèrement par rapport à juin dernier : 14,6% des intentions de vote contre 14,9% des voix aux législatives. Ils regagnent cependant un peu par rapport au sondage précédent.

Le grand perdant serait actuellement le parti de Jean-Marie Dedecker, le LDD. Il perd en effet 2,5% pour ne garder que 1,2% des intentions de vote.

L’électeur reste fidèle

Le sondage de ce 10 juin démontre notamment que, dans l’ensemble, les électeurs flamands sont restés fidèles au parti pour lequel ils avaient voté le 13 juin 2010. Seuls 19% des citoyens qui s’étaient rendus aux urnes ne voteraient plus aujourd’hui comme ils l’avaient fait il y a un an, et cela malgré près de 365 jours d’impasse politique

Seules 22% des personnes interrogées estiment donc que de nouvelles élections seraient bénéfiques à l’heure actuelle.

Sur la liste des hommes politiques les plus populaires en Flandre, Bart De Wever (N-VA, photo) reste aussi le grand vainqueur. Quelque 50% des Flamands affirment pouvoir imaginer de voter pour le président de la N-VA. Le président du CD&V, Wouter Beke, qui avait été nommé informateur par le Roi, fait son entrée dans le top-10 des hommes politiques les plus populaires.

Bart De Wever est talonné à la 2e place par le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V), puis par le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V). Viennent ensuite Johan Vande Lanotte (SP.A), Frank Vandenbroucke (SP.A), Hilde Crevits (CD&V), Inge Vervotte et Alexander De Croo (Open VLD).