Les délits de fuite souvent condamnés

En 2010, le nombre de condamnations pour ce type d’infraction était en légère baisse par rapport à 2009, indiquent les chiffres des tribunaux de police. Le nombre de conducteurs qui poursuivent leur route après un accident mortel est par contre en hausse.

L’an dernier, quelque 13.500 personnes ont été condamnées en Belgique pour délit de fuite. Ceci signifie que le nombre de condamnations pour ce type d’infraction était légèrement en baisse par rapport à l’année précédente. Le nombre de conducteurs qui poursuivent leur route après avoir causé un accident mortel est néanmoins en hausse.

« Actuellement, nous avons presque 6 millions de véhicules immatriculés. Le fait que nous soyons un pays de transit augmente évidemment immédiatement la probabilité d’un accident », explique Peter D’Hondt, juge du tribunal de police de Termonde. « Et si la probabilité d’un accident augmente, celle d’un délit de fuite augmente également".

"Mais 13.500 condamnations, cela signifie que la justice et la police se focalisent sur ce genre d’infraction et parviennent à les juger », précise le juge.

La majorité des cas de délits de fuite surviennent cependant quand il n’y a eu que des dégâts matériels et pas de blessés ou de morts.