Les partis flamands s'entendent sur les pensions

Un meilleur système de bonus-malus pourrait résoudre une partie du problème des pensions. Les principaux partis flamands - la N-VA, l'Open VLD, le CD&V et le SP.A - sont tombés d'accord sur le sujet dimanche après l'émission Panorama. Une nouvelle réforme des pensions devra maintenir à l'avenir les gens plus longtemps au travail, ont-ils tous affirmé

La N-VA est particulièrement favorable à un système, analogue à celui qui prévaut aux Pays-Bas, qui avantage ceux qui travaillent plus longtemps et pénalise ceux qui travaillent moins longtemps. Aux Pays-Bas, la pension diminue de 6,5% par an sous l'âge légal de la pension (67 ans) et augmente de 6,5% par année supplémentaire.

Prolongation du bonus-malus

Gwendolyn Rutten (Open VLD) voit aussi des avantages au système. "Il existe déjà actuellement une sorte de système bonus-malus, mais on ne le sent pas vraiment parce que c'est calculé en quarante-cinquièmes (par exemple 44/45 pour quelqu'un qui travaillerait un an en moins, etc.) Si on veut introduire ce système, il faut l'améliorer dans les deux sens".

Le SP.A n'est pas opposé à un système de malus, mais il faudrait qu'il soit accompagné de mesures.

Le CD&V souhaite quant à lui stimuler les gens à travailler plus longtemps, mais d'une manière positive. Le bonus pension, un petit supplément financier à la pension pour les personnes ayant travaillé plus longtemps, doit être supprimé fin 2012.

Une proposition de loi existe cependant pour le prolonger.
 (avec Belga)