Wickmayer au deuxième tour à Wimbledon

Yanina Wickmayer (WTA 19) s'est qualifiée pour le 2ème tour du simple dames des Internationaux de Grande-Bretagne de tennis, lundi sur le gazon de Wimbledon. Notre compatriote a battu au premier tour de cette 3ème épreuve du Grand Chelem l'Américaine, d'origine ouzbèke, Varvara Lepchenko, 85ème mondiale.

Wickmayer s'est imposée 7-5 et 6-3 en 1h33. Elle fait donc déjà mieux que l'an dernier où elle avait été éliminée au 1er tour.

Après un premier set difficile, qui a vu son adversaire mener 3-5 et disposer de deux balles de set à 4-5, la tête de série N.19 a retrouvé ses sensations au bon moment. Notre compatriote a aligné ainsi six jeux consécutifs ce qui lui a permis de remporter le premier set (7-5) et de mener 2-0 dans le second.

A 3-1 (0-30), Lepchenko a bien failli voir son match s'arrêter. L'Américaine a glissé lors d'une montée au filet et s'est fait mal au genou droit, restant étendue sur le terrain.

L'intervention de la kiné et un impressionnant bandage lui a permis de reprendre part au jeu. Visiblement diminuée, elle n'a pu combler son service de retard sur la N.2 belge.
Au 2ème tour, Wickmayer, 19ème tête de série du tournoi, sera opposée à la gagnante du match entre la Russe Anastasia Pivovarova (WTA 112) et la Géorgienne Anna Tatishvili (WTA 118).

Débuts prometteurs pour Ruben Bemelmans

Pour son grand début en Grand Chelem, Ruben Bemelmans, 163ème joueur mondial, n'est pas parvenu à passer le cap du 1er tour aux Internationaux de tennis de Grande-Bretagne.

Issu des qualifications, le gaucher limbourgeois s'est incliné en cinq manches - 6-4, 6-2, 3-6, 4-6 et 6-1 - devant le Français Julien Benneteau (ATP 77), qu'il rencontrait pour la première fois de sa jeune carrière.

Dans la première manche, un seul break permettait au Français, qui avait atteint les 1/8èmes de finale à Wimbledon l'an dernier, d'empocher le premier set 6-4, après 39 minutes.

La différence entre les deux adversaires était plus nette encore dans la 2ème manche.

Alors que Bemelmans ne se créait aucune balle de break, Benneteau prenait le service du Belge à deux reprises pour mener 2 sets à 0 (6-2 en 30 minutes).

Dos au mur, le joueur de Maasmechelen, 23 ans, parvenait à renverser la vapeur dans les deux manches suivantes - un seul break fut suffisant à chaque fois - pour égaliser à deux sets partout (3-6 et 4-6).

Dans le 5ème set décisif, le 8ème joueur français prenait le service du Belge dans le 4ème jeu pour mener 3-1.

Bemelmans accusait ensuite le coup physiquement et mentalement, laissant échapper les trois jeux suivants pour s'incliner avec les honneurs au bout de 2 heures et 40 minutes de match.