Ces canaux qui nous unissent

Alors qu’on célèbre cet été le 150ème anniversaire du canal Bossuit-Courtrai (Flandre occidentale) qui relie l’Escaut à la Lys, le canal de l'Espierre, à l’abandon depuis 27 ans, vient d’être rouvert à la navigation. Ce canal relie la Wallonie à la France, en passant par la Flandre.

Le canal de l’Espierre qui relie la Wallonie (Tournai) à la France (Roubaix), en passant par la Flandre (Spiere-Helkijn), avait été creusé de 1840 à 1843.

Durant la Deuxième Révolution Industrielle, les usines textiles situées dans le Nord de la France, dans les villes de Roubaix et de Tourcoing, se développaient très rapidement et avaient un grand besoin de charbon. Il fallait donc relier ces industries aux charbonnages du Hainaut.

Le canal de l´Espierre a été aménagé en 1840, en tant que liaison de l´Escaut vers le Canal de Roubaix et jusqu´à la Deûle (à Lille). Ce canal a été aménagé sur le trajet du ruisseau de l´Espierre. Suite à la fermeture de la dernière usine, en 1983, le canal a connu une longue agonie. Sa fermeture à la navigation est passée presque inaperçue en 1987.

Mais grâce au projet européen Blue Links, la saga de ce canal et de son dragage est enfin terminée. La navigation vient de reprendre après un quart de siècle d’inactivité.

Aujourd'hui, après 27 ans d’immobilisme, ce bras fluvial et transfrontalier n'est plus emprisonné par les boues. Car ce sont bien les travaux de dragage qui ont finalement retardé sa réouverture. A présent c’est de l’histoire ancienne: ce 2 juin, une grande fête avait été organisée et une vingtaine de personnalités ont embarqué sur une péniche baptisée le Satcheu.

L’Union européenne a investi 50% des moyens utilisés pour la réouverture de ce canal qui, selon les spécialistes, est l’un des plus beaux de la région.

Les 150 ans du canal Bossuit-Courtrai

Non loin de là, le canal Bossuit-Courtrai célèbre cette année ses 150 ans. De nombreuses festivités seront organisées en juillet prochain.

Le canal Bossuit-Courtrai, qui relie l’Escaut à la Lys, a été aménagé entre 1847 et 1860. Comme l´industrie se développait, il était nécessaire de créer un raccourci entre le Hainaut et la Flandre.

Avant le creusement du canal, les produits de base et le charbon devaient être transportés du Hainaut, par la route ou via l´Escaut jusqu´à Gand, et ensuite sur la Lys. Le canal qui relie Bossuit à Courtrai fait 15 km. Les huit petites écluses ont été remplacées par trois grandes.

Aujourd’hui les navires déchargent leur cargaison à Zwevegem, Stasegem ou Courtrai et repartent vers l’Escaut et ne continuent plus jusqu’à la Lys, comme c’était le cas autrefois. Grâce à cela, le canal est plus attrayant pour la navigation de plaisance.

De nombreuses activités auront lieu cet été, du 1er au 10 juillet. Le 2 juillet, une balade en bateau de plaisance sera ainsi organisée. A l’arrivée à Courtai, un programme très festif sera proposé aux participants, avec une exposition dans un ancien hangar sur l’histoire et l’avenir du canal.

De nombreuses activités seront également proposées aux cyclistes, car les berges du canal constituent un très beau cadre pour faire des balades à vélo. Un circuit cycliste sera d’ailleurs inauguré le 3 juillet sur le canal Bossuit-Courtrai.

Pour tous les renseignements, consultez le site: www.150jaarkanaal.be