Gennez ne sera plus candidate à la présidence du SP.A

Caroline Gennez, la présidente des socialistes flamands ne posera plus sa candidature lors des élections pour la présidence de son parti en septembre prochain. Elle l’a annoncé ce lundi matin lors d’une conférence de presse après le bureau de parti.

Caroline Gennez avait succédé à Johan Vande Lanotte à la présidence du SP.A, après l'échec électoral des socialistes flamands aux élections législatives de 2007.

Elle avait été confirmée dans sa fonction l'année suivante, au terme d'une élection interne en "ticket" avec le député Dirk Van der Maelen.

Elle avait déjà assuré l’intérim en 2005 lorsque Steve Stevaert était devenu gouverneur du Limbourg.

Fin avril des rumeurs avaient affirmé que Caroline Gennez ne serait plus candidate, des rumeurs qui avaient été démenties par la principale intéressée. Il semble à présent que ces rumeurs étaient exactes puis Caroline Gennez a confirmé qu’il était temps qu’une nouvelle équipe arrive à la tête du parti pour préparer l’avenir.

Caroline Gennez avait essuyé de nombreuses critiques durant sa présidence. Le projet sur un éventuel changement de nom du parti, annoncé par le nouveau venu Bert Anciaux avait provoqué la colère de Louis Tobback.

La publication d’un échange d’e-mail concernant la nomination des ministres SP.A avait aussi provoqué beaucoup de critiques au sein de son parti, notamment parce que l’ancien ministre et éminence grise Frank Vandenbroucke n’obtenait aucun poste dans la nouvelle équipe.

Caroline Gennez restera présidente jusqu’à l’élection de son successeur le 18 septembre prochain.

Elle a assuré lundi avoir rempli ses quatre ans à la tête du SP.A "avec du sang, de la sueur et des larmes", mais aussi avec "beaucoup d'engagement et avec coeur". Elle a ajouté qu'elle poursuivrait les négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral en compagnie de Johan Vande Lanotte.
Elle a souligné que peu de présidents menaient leur mandat à terme - ce qui a pourtant été son cas.