Malisse et Wickmayer éliminés à Wimbledon

Comme Xavier Malisse quelques minutes avant elle, Yanina Wickmayer n'a pas réussi à passer le cap des huitièmes de finale des Internationaux de Grande-Bretagne de tennis, le 3e tournoi du Grand Chelem de l'année, lundi sur le gazon de Wimbledon. La joueuse belge, 19e joueuse mondiale et tête de série N.19, a été balayée par la Tchèque Petra Kvitova (WTA 8/N.8) en deux sets 6-0 et 6-2 en seulement 45 minutes.

Contre une adversaire qu'elle avait pourtant déjà battue à trois reprises en six confrontations, Wickmayer a dû attendre neuf jeux pour gagner son premier jeu, après avoir perdu la première manche 6-0 en 18 minutes.

Dépassée dans tous les domaines par la demi-finaliste de l'an dernier, la joueuse belge, déjà breakée sur son premier service dans la deuxième manche, réussissait à concrétiser ses deux mises en jeu suivantes, mais ne parvint jamais à inquiéter la Tchèque sur les siennes.

En fin de match, Kvitova, 21 ans comme Wickmayer, alignait encore trois jeux successifs: 6-2 en 27 minutes.

Fin de parcours pour Malisse

Xavier Malisse, 42e joueur mondial, avait été éliminé peu avant en huitièmes de finale par le jeune Australien Bernard Tomic.

A peine âgé de 18 ans et sorti des qualifications, Tomic, qui n'est que 158e au classement ATP, s'est imposé facilement en trois sets : 6-1, 7-5 et 6-4 en seulement une heure et 21 minutes de jeu.

Dans la 1ère manche, Tomic, tombeur dans l'ordre de Nikolay Davydenko, Igor Andreev et Robin Soderling, se montrait d'entrée à la hauteur de son statut de véritable révélation du tournoi.
 

Jouant calmement et accélérant au bon moment, il prenait Malisse à la gorge pour mener 5-0 après avoir pris le service du Belge à deux reprises.

Le temps pour Malisse de sauver l'honneur en remportant son premier jeu, le jeune Australien empochait ensuite le set en à peine 21 minutes.

Le jeu du Belge se mettait enfin en place en début de deuxième manche.

Les deux adversaires remportaient chacun leurs services jusqu'à 5-5, mais Tomic réussissait alors le break au plus mauvais moment pour le N.1 belge.

L'Australien n'avait ensuite aucune peine à concrétiser cet avantage: 7-5 en 33 minutes.

Même scénario dans le 3e set. Les deux joueurs se tenaient jusqu'à 4-4, avant que Malisse ne craque à nouveau en fin de manche: 6-4 en 27 minutes.