Dégâts limités suite aux intempéries

Les intempéries qui ont frappé notre pays hier soir ont causé des dégâts en plusieurs endroits. Ceux-ci sont restés limités dans la plupart des cas. Les pompiers ont dû intervenir tout au long de la nuit pour pomper l’eau qui avait envahi rues et caves des particuliers. Seule la Flandre occidentale a été épargnée. Petit tour d’horizon…

Les violents orages qui ont frappé le pays dès mardi soir ont particulièrement touché les entités d'Orp-Jauche (est du Brabant wallon) et Wasseiges (province de Liège). Les dégâts sont considérables et les services de secours sont sur la brèche pour de nombreuses heures encore.

La Gette sur le point de sortir de son lit

Dans les villages d'Orp-Jauche, les violents orages et les précipitations qui se sont abattues dès mardi soir ont provoqué le débordement de la Gette. De nombreuses caves et habitations ont été inondées et plusieurs dizaines de personnes ont dû être évacuées à l'aide de barques, certaines rues se trouvant complètement sous eaux, précisent les pompiers de Jodoigne. Les pompiers de Braine-l'Alleud, Nivelles et Wavre, ainsi que des équipes de la protection civile, ont prêté main forte aux pompiers jodoignois.

Mercredi matin, les pompiers de Jodoigne craignaient que la Gette ne sorte aussi de son lit dans la commune voisine de Hélécine. Ils estiment à 400 le nombre d'interventions à encore réaliser dans la journée de mercredi.

En Hesbaye liégeoise, ce sont les villages de Wasseiges et d'Ambresin ont été les plus touchés par les intempéries. Plusieurs routes ont été obstruées par d'importantes coulées de boue, de nombreuses caves et habitations ont été inondées. Les installations du club de tennis local ont été complètement sinistrées.

Namur relativement épargnée

Les orages ont relativement épargné la province de Namur par rapport à d'autres régions. D'après les pompiers, les interventions étaient habituelles pour de telles intempéries mais pas exceptionnelles. Les pompiers d'Eghezée ont eu le plus d'interventions. Ceux-ci comptent une centaine de petites interventions depuis mardi en début de soirée, principalement pour des caves inondées et des chutes d'arbres sur les routes ou dans les jardins. Leurs interventions ont eu lieu principalement à Branchon, Hemptinne (Fernelmont), ou encore Forville.

Problèmes mineurs à Anvers et Malines

L'orage qui a touché mardi soir la région d'Anvers a provoqué de nombreux dégâts. Les principaux problèmes ont été constatés dans les districts anversois de Wilrijk et Deurne. A Wilrijk, plusieurs arbres sont tombés sur les chaussées, rendant impossible toute circulation. A Deurne, les façades de deux maisons ont notamment dû être étayées. A Schoten, plusieurs conteneurs sont tombés dans le canal à cause du vent.

Les pompiers de Malines ont pour leur part reçu une centaine d'appels, essentiellement pour des problèmes mineurs, comme des inondations dans des caves. A Lier, les dégâts sont restés limités également à des caves sous eau et à des toits endommagés.

Incendies causés par la foudre

Dans le Brabant flamand, les intempéries n'ont finalement pas provoqué de problèmes majeurs. Les pompiers de Louvain et Vilvorde ont surtout dû intervenir dans les localités de Boortmeerbeek, Haacht et Kampenhout. Des inondations étaient également signalées à Tremelo. Les pompiers de Louvain ont reçu au total une quarantaine d'appels pour la région autour de Haacht et Boortmeerbeek. Plusieurs appels concernaient des branches et des arbres arrachés ainsi que des poteaux électriques renversés.

Des inondations ont aussi été signalées à Boortmeerbeek notamment, où l'eau est rentrée dans certaines maisons, et à Kampenhout. A Tremelo, les pompiers d'Aarschot se sont pour leur part déplacés pour dégager des arbres tombés sur les voiries et pour des routes inondées mais ils n'ont reçu au final qu'une dizaine d'appels. A Landen, les hommes du feu ont dû intervenir pour éteindre deux débuts d'incendie provoqués par la foudre.

La centrale électrique de Dilbeek en feu

Un incendie s’est déclaré mardi soir au sein d'une centrale électrique à Dilbeek est sous contrôle, ont indiqué les pompiers de Asse et le bourgmestre de Dilbeek, Stefaan Platteau. Le feu a pris peu avant 20h quand la foudre a frappé un des trois transformateurs de la centrale. Quelque 40.000 litres de carburant ont pris feu. Cela a provoqué un important dégagement de fumée, mais celle-ci n'était pas toxique.

Les pompiers de Asse se sont rendus sur place et ont reçu l'aide de différents corps des environs. L'incendie était sous contrôle peu après 23 heures. Le bourgmestre de Dilbeek a indiqué qu’il est encore trop tôt pour mesurer les dégâts exacts mais ceux-ci devraient vraisemblablement être considérables.

Perturbations ferroviaires mercredi en matinée

La circulation ferroviaire est perturbée ce mercredi matin sur la ligne 161 qui relie Namur à Bruxelles à la suite de problèmes techniques qui ont touché les caténaires en deux endroits dans le courant de la nuit de mardi à mercredi.

Les équipes techniques travaillent sur les caténaires à hauteur d'Etterbeek et de Genval.

Tous les trains omnibus ont été temporairement supprimés et remplacés par des bus entre Namur et Ottignies en direction de Bruxelles. Les trains IC et Inter circulent eux sur la ligne.

En direction de Namur certains trains omnibus circulent, mais ils sont détournés par la ligne 36 vers Louvain avant de revenir sur la ligne 161 via Ottignies, précise la porte-parole.

Le remplacement des trains omnibus par des bus occasionnera des retards pour les navetteurs, qui devront certainement attendre avant de pouvoir embarquer dans un véhicule vers la capitale. Les trains IC et Inter devraient également enregistrer des retards, a indiqué la porte-parole.