Colruyt accroît son avance sur le marché

La progression de la chaîne flamande de magasins d’alimentation dans le secteur belge de la distribution est amorcée depuis plusieurs années. En 2010, Colruyt s’est encore distancié de la concurrence en accroissant ses parts de marché. L’an dernier, Delhaize a volé la deuxième place au groupe Carrefour, qui a fait une cure d’amincissement.

En 2008, le groupe Colruyt possédait 24,7% de parts du marché belge. Un an plus tard, il était passé à 25,4% et l’an dernier Colruyt avait même atteint 26,7% du marché de la distribution. Ces chiffres s’appliquent à l’ensemble du groupe flamand, c’est-à-dire la chaîne de magasins Colruyt-même, mais aussi les filiales Spar, Okay et Alvo, précisent les quotidiens Het Laatste Nieuws et L’Echo sur base d’une enquête du bureau Marketing Map.

Ce bureau estime que Colruyt est aussi le groupe le plus efficace, avec un rendement moyen de 14.787 euros par mètre carré - c’est presque le double de la moyenne dans le secteur de la distribution. Colruyt profite aussi de son magasin en ligne Collishop, qui lui permet de faire du bénéfice sur des produits non alimentaires, tout en ne devant pas les exposer dans ses rayons de magasins.

L’enquête de Marketing Map révèle aussi que Delhaize a chassé de la deuxième place sur le marché son concurrent Carrefour. L’an dernier, Carrefour a cependant mené à bien une importante restructuration et fermé ou vendu plusieurs de ses supermarchés. Les parts de marché de Carrefour sont ainsi retombées de 23,6% à 21,9%. Ces derniers mois, le groupe français de la grande distribution semble cependant connaître une nouvelle croissance. Mais selon Marketing Map, il est trop tôt que pour parler d’une nouvelle tendance.

Le groupe belge Delhaize est donc devenu le numéro 2 dans le secteur de la distribution. Sa croissance n’a cependant pas été spectaculaire, passant de 22,1% à 22,5% des parts de marché. Delhaize doit sa seconde place donc davantage à la perte de parts de marché du groupe Carrefour qu’à ses propres efforts.

Au rayon des chaînes de magasins bon marché, on constate - après plusieurs années d’une importante croissance - que les chaînes Aldi et Lidl se tassent. Lidl a ainsi enregistré une stagnation, tandis qu’Aldi a même connu une légère baisse de son chiffre d’affaires (-0,5%) en 2010. C’est la première fois qu’Aldi voit diminuer son chiffre d’affaires en Belgique.