La Monnaie se choisit un nouveau chef d'orchestre

Le jeune Français Ludovic Morlot sera dès janvier 2012 le chef d’orchestre permanent de l’opéra bruxellois (photo principale). Une fonction qu’il combinera avec la direction de l’Orchestre symphonique de Seattle. D’autre part, plusieurs productions de La Monnaie de la saison prochaine pourront être suivies en direct depuis une salle de cinéma ou via l’internet.

C’est le directeur général de La Monnaie, Peter De Caluwe, qui a annoncé la nomination du jeune Français Ludovic Morlot (photo) au poste de chef d’orchestre permanent de l’opéra bruxellois, dès le 1er janvier 2012. De Caluwe le qualifie d’un des plus grands talents de sa génération. « Je me réjouis que quelqu’un avec une telle renommée internationale vienne diriger l’orchestre de La Monnaie. Son expérience à la tête de grands orchestres internationaux aura sans aucun doute une influence positive sur les musiciens de La Monnaie », précisait De Caluwe.

Ludovic Morlot, 38 ans, est violoniste de formation et a étudié à Londres. Il s’est surtout fait connaître comme chef symphonique aux Etats-Unis, où il dirige actuellement l’Orchestre symphonique de Seattle. Une fonction qu’il mènera de front, dès janvier, avec sa nouvelle mission à La Monnaie.

Cette nomination n’empêchera cependant pas l’opéra bruxellois de poursuivre sa collaboration avec d’autres chefs, mais elle permettra un « ancrage musical » qui manquait depuis l’échec en 2008 de la nomination comme directeur musical de l’Anglais Mark Wigglesworth, les musiciens de l’orchestre s’étant opposés à sa désignation.

Pendant sa première saison à Bruxelles, Morlot dirigera des productions d’opéra et des concerts avec l’Orchestre symphonique de la maison. Au programme figurent ainsi, notamment, le « Requiem » de Bruneau et l’opéra « Pelléas et Mélisande » de Claude Debussy, mais aussi des concerts du Boston Symphony Orchestra.

Quant à Peter De Caluwe, il a lui-même vu le conseil d’administration de La Monnaie le proposer pour un second mandat. Il dirige l’opéra de Bruxelles depuis 2007 et son nouveau mandat prendra fin en 2019.

La Monnaie dans les salles de cinéma

Peter De Caluwe (photo) présentait donc ce jeudi aussi des projets pour son second mandat de six ans à la tête de La Monnaie. L’intendant souhaite ainsi notamment placer la maison d’opéra davantage sur la scène du multimédia.

La Monnaie suivra ainsi l’exemple du Metropolitan Opera de New York qui, l’an dernier, avait présenté des productions en salles de cinéma. Une reprise du « Médée » de Cherubini sera donc présentée la saison prochaine sur grand écran à Bruxelles. Un accord a été conclu à cette fin avec les cinémas UGC. Le même projet est annoncé pour d’autres productions, mais sans précision pour l’instant.

La Monnaie veut également attirer du public via l’internet. Elle proposera donc ses productions, gratuitement sur son site internet, jusqu’à trois semaines après la dernière représentation dans la salle historique de l’opéra de plus de 300 ans.