Le chef des pompiers bruxellois tire sonnette d’alarme

Selon le lieutenant-colonel Charles De Sneyder, le patron des pompiers bruxellois, le corps de pompiers à Bruxelles n'est plus "capable d'exercer de manière convenable les missions d'urgence" en raison du manque de personnel, peut-on lire samedi dans Le Soir.

"Le cadre prévoit 41 officiers. J'en ai officiellement 36, il y a 5 postes vacants. Mais sur les 36, quand vous enlevez les congés permanents, les missions étrangères, les incapacités de travail, j'arrive à 27. Pour assurer un service de garde normal, j'ai besoin, par tranche de 24 heures, de 24 officiers. Je ne les ai pas!", illustre Charles De Sneyder.

Généralement discret, le patron du Siamu a décidé de réagir face à la situation et a envoyé un courrier aux bourgmestres des 19 communes bruxelloises et au gouverneur. "Parce que si les choses tournent mal, ce seront les bourgmestres qui seront responsables, je voulais les avertir", ajoute-t-il. Il précise toutefois ne pas vouloir "semer la panique au sein de la population ni mener un combat contre tel ou tel ministre".
Pour lui, la seule solution est de recruter du personnel, comme il le réclame depuis 8 ans.