Gilbert et les 14 autres Belges au Tour

La superbe victoire de Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) lors de la première étape de la "Grande Boucle" est l’occasion de présenter les autres Belges présents sur le Tour 2011. Au total il y en a quinze dont quatre ont véritablement de l'ambition: Philippe Gilbert, Tom Boonen, Maxime Monfort et Jurgen Van den Broeck.

Philippe Gilbert a estimé samedi soir que sa victoire dans la première étape du Tour de France et son maillot jaune étaient "un deuxième rêve" qui se réalisait, après son succès dans Liège-Bastogne-Liège en avril. "C'est quelque chose de particulier d'avoir ce maillot. Je ne me rends pas encore compte mais je pense que quand je vais aller me doucher et le poser sur mon lit, ça me fera quelque chose de spécial".

A 14h30 ce dimanche la Saxo Bank, l’équipe d’Alberto Contador s’élancera en premier pour le contre la montre par équipe, une boucle de 23 km aux Essarts. Philippe Gilbert (28 ans) tentera de rester en jaune mais ce ne sera pas facile.

Absent du programme en 2010, le contre-la-montre par équipe a retrouvé sa place sur le Tour, c’est un exercice toujours spectaculaire et incertain, redouté par les différentes formations. 

Jurgen Van den Broeck

Samedi après le passage de la ligne d’arrivée, Jurgen Van den Broeck (28 ans) a été le premier à féliciter son coéquipier Philippe Gilbert. "Une victoire d'étape et moi-même cinquième, plus le temps gagné sur des favoris pour la tête du classement: c’est excellent", a résumé Van den Broeck (photo).

Candidat sérieux au classement général, cinquième à Paris en 2010, le citoyen de Morkhoven s’est préparé dans l’unique but d’arriver à 100% pour le Tour. Jurgen Van den Broeck a alterné stages en altitude et courses de préparation.

"Je savais que je devais faire attention et rouler à l'avant dans les vingt derniers kilomètres. Au final j'ai pu dépasser quelques rivaux et terminer sans perte de temps. L'objectif du contre-la-montre par équipes sera de perdre le moins de temps possible a déclaré VDB.

" Bravo à Philippe Gilbert, mais je suis certainement aussi content avec la cinquième place de Jurgen Van den Broeck", a expliqué Mark Sergeant, (photo) manager sportif d'Omega Pharma-Lotto.

"Mardi sur le Mûr de Bretagne nous débuterons avec autant d'ambition que dans cette première étape. Avec Philippe, nous savions depuis longtemps que cette première semaine de Tour offrait de grandes chances pour notre chef de file des classique."

Mais avant cela, il y aura le contre-la-montre par équipes. "Je ne pense pas que cela fera de grandes différences. Cela se jouera sur des détails, mais nous manquerons surtout de la puissance de Jurgen Van de Walle. Malgré sa douleur après sa chute il a beaucoup donné aujourd'hui et dimanche il aura du mal."

Jurgen Vandewalle

Jurgen Van de Walle a connu un début de Tour mouvementé samedi. Après 63 kilomètres il a violemment chuté, avant de pouvoir reprendre la route. Il a finalement même pu fêter la victoire d'étape de son coéquipier Philippe Gilbert.
Il y a deux ans, Van de Walle s'était également retrouvé au sol en début de Tour et s'était fracturé la clavicule et une côte.
Les conséquences de sa chute de samedi semblent heureusement moins graves.
"Les éraflures que je m'étais faites dimanche dernier lors du National se sont rouvertes. La côte qui est couverte d'ecchymoses fait encore mal et je ressens quelque chose dans la cuisse. Mais cela va quand même mieux que je le craignais. C'était une chute idiote. Je montrais aux autres qu'il y avait un îlot sur la route. Ce que je n'avais pas vu, c'est qu'il y avait un rehaussement à côté de l'îlot. J'ai perdu mon équilibre et j'ai violemment heurté le sol dans ma chute. J'ai néanmoins pu accomplir mon travail par la suite."

L’équipe Omega Pharma-Lotto peut aussi compter sur Jurgen Roelands qui avait découvert le Tour l’an dernier, de Jelle Vanendert et de Frédérik Willemns

Tom Boonen

L’autre grande équipe belge est la Quick Step avec Tom Boonen comme leader.

La dernière des six victoires d'étapes au Tour de France du Campinois date d'il y a quatre ans. L’ancien champion du monde est le dernier coureur belge maillot vert du Tour de France, en 2007.

Plus vieux et plus mature Tom Boonen est aussi moins rapide au sprint.
"Contre Gilbert il n'y avait ici rien à faire", a expliqué Tom Boonen après la première étape du Tour de France, qu'il a terminée à la 23-ème place.
"Les derniers kilomètres étaient extrêmement rapides. Tu devais énormément accélérer à chaque fois. Dans le sprint, encore un sprint étiré. J'étais dans la roue de Thor Hushovd, en bonne position donc. Dès que Gilbert est parti, j'ai essayé de lancer le sprint, mais nous ne faisions pas le poids contre lui. Ce n'était pas vraiment une arrivée qui me convenait, mais j'ai quand même essayé. Nous verrons ce qui se passera dans les prochains jours."

Gert Steegmans

Dans les sprints Tom Boonen pourra encore compter sur l’excellent Gert Steegmans dont la pointe de vitesse a déjà fait des ravages jusqu’à s’illustrer sur les Champs Elysées.

Dries Devenyns et Kevin De Weert complète l’équipe Quick Step qui compte aussi le récent champion de France Sylvain Chavanel qui a de grandes ambitions sur ce Tour 2011. 

Maxime Monfort

Enfin quatrième Belge à pouvoir se faire remarquer au Tour, Maxime Monfort de la formation Leopard. L’homme de Nadrin (Houffalize) sera entièrement au service des frères Schleck dont l’ambition est clairement de remporter le Tour. Les récents Tours du Luxembourg et de Suisse ont démontré sa bonne condition physique.

Johan Vansummeren ne participera finalement pas au Tour de France cette année. Le vainqueur de Paris-Roubaix n'a pas été repris dans la sélection définitive de son équipe Garmin-Cervélo pour la 98e édition de "La Grande Boucle".

Enfin citons encore Romain Zingle de l’équipe Cofidis, le Wallon participe pour la première fois au Tour et Gianni Meersman de la Française des Jeux.

Deux autres Belges font partie de l’équipe néerlandaise Vacansoleil, Thomas De Gendt et Bjorn Leukemans.