Hushovd prend le maillot jaune à Gilbert

La formation Garmin a remporté dimanche la 2e étape du Tour de France, un contre-la-montre par équipes de 23 kilomètres couru aux Essarts (Vendée). Son chef de file norvégien, le champion du monde Thor Hushovd, a endossé le maillot jaune de leader.

Le porteur du maillot jaune, Philippe Gilbert, a lâché 39 secondes à Hushovd, au lendemain de son succès au Mont des Alouettes. L'équipe Omega Pharma-Lotto termine  le contre-la-montre à la dixième place. 

L'équipe américaine a devancé de 4 secondes les 'BMC' de l'Australien Cadel Evans et les 'Sky' du Britannique Bradley Wiggins.
Les 'Leopard' du Luxembourgeois Andy Schleck ont pris la 4e place, à 5 secondes seulement de l'équipe gagnante qui s'est imposée à la moyenne de 55,6 km/h.
A l'issue de cet effort collectif, Andy Schleck a distancé le vainqueur sortant, l'Espagnol Alberto Contador, de 24 secondes supplémentaires.
L'équipe Saxo Bank du triple vainqueur du Tour s'est classée huitième, sous un soleil estival.
Entre les deux favoris du Tour, l'écart atteint désormais 1 min 38 sec après deux journées de course seulement, Contador pointant à la 75e place du classement général.
Les 'HTC' ont perdu dès le premier kilomètre l'Autrichien Bernhard Eisel, sur chute. Dans le sillage de l'Allemand Tony Martin, ils ont réussi toutefois à se classer cinquièmes, à 5 secondes seulement.

Au classement général, Hushovd devance désormais son coéquipier britannique David Millar, dans le même temps, au bénéfice de l'addition des places obtenues dans les étapes précédentes, en l'occurrence une seule. Evans suit à la troisième place, à 1 seconde du Norvégien.
Outre Hushovd, l'équipe victorieuse était formée des Américains Tom Danielson, Tyler Farrar, Christian Vande Velde et David Zabriskie, du Néo-Zélandais Julian Dean, du Canadien Ryder Hesjedal, du Britannique David Millar et du néo-pro lituanien Ramunas Navardauskas.
Hushovd, 33 ans, dispute le Tour pour la 11e fois. Vainqueur à titre individuel de huit étapes, il a déjà porté le maillot jaune en 2004 (une journée) et en 2006 (deux).

Gilbert: "Tout pour une deuxième victoire d'étape"

Il n'y avait aucune déception chez Philippe Gilbert après la perte de son maillot jaune au terme de la deuxième étape du Tour. Le leader d'Omega Pharma-Lotto vise déjà de nouveaux succès. "Mardi il y a à nouveau une étape qui me convient et même le maillot jaune n'est pas tellement éloigné."
"Faire le contre-la-montre par équipes en jaune était une très belle expérience. Nous ne devons pas être déçus, car nous avons tout donné. Avec trois hommes tombés samedi, les conditions n'étaient pas idéales. Après un départ rapide, nous avons perdu beaucoup de temps entre le cinquième et le dixième kilomètres. Je ne sais pas si avec un retard d'une demi-minute le maillot jaune est maintenant loin. Peut-être trop pour le récupérer sur le Mûr de Bretagne, mais le Tour ne s'arrête pas mardi. Nous pouvons d'ailleurs, dans les jours qui viennent, utiliser le vent pour causer des dégâts. Garmin-Cervelo a maintenant la course en mains, mais d'autres équipes comme RadioShack et Leopard-Trek qui dans les classiques utilisent aussi le vent pour leurs plans, apporteront leur contribution également. Nous verrons bien ce qui se passera."
"Être encore le porteur du maillot vert ne me fait pas encore penser au classement par points. Je pense que pour l'instant le mieux est de tout faire pour remporter une deuxième victoire d'étape plutôt que de me battre pour le maillot vert, qui coûte tous les jours des forces."