De grands travaux dans la réserve de Kalmthout

L’Agence flamande pour la Nature et les Forêts entreprendra cette année encore des travaux pour faciliter la guérison de la réserve naturelle, située en région anversoise, ravagée fin mai dernier par un grand incendie (photo principale). Quelque 440 hectares de nature ont été détruits par les flammes.

L’incendie qui a ravagé fin mai dernier la réserve naturelle de Kalmthout a détruit une partie de la précieuse végétation qui y était si typique. Celle-ci mettra un certain temps avant de percer à nouveau du sol calciné, à tel point que la réserve risque maintenant d’être submergée par des herbes, qui poussent plus rapidement.

Cette herbe sera donc spécialement tondue et broutée par des moutons. La couche supérieure du sol sera également enlevée, afin de permettre à la bruyère de reprendre du terrain.

« En enlevant la couche supérieure du sol, nous rendons à nouveau le terrain plus intéressant pour la bruyère et nous permettons donc à celle-ci de reprendre », explique Dirk Bogaert de l’Agence flamande pour la Nature et les Forêts.

Six semaines après l’incendie dévastateur, une somme de 16.000 euros a déjà pu être rassemblée à destination de travaux dans la réserve naturelle de Kalmthout. Ce montant devrait encore augmenter, de nouvelles collectes étant prévues. Le coût total de remise en état de la réserve anversoise est évalué à 2,7 millions d’euros.