L’interdiction de fumer est bien suivie

Entrée en vigueur au 1er juillet, l’interdiction totale de fumer dans les établissements Horeca a déjà fait l’objet de 500 contrôles par les inspecteurs du ministère de la Santé publique. En deux mois, 3.000 contrôles devraient avoir lieu.

Controversée par certains et très attendue par d’autres, l’interdiction totale de fumer dans les établissements Horeca est entrée en vigueur le 1er juillet. Ainsi, après que l’interdiction ait déjà été appliquée aux restaurants notamment, les débits de boissons (cafés, casinos et discothèques) et les établissements de jeux ne bénéficient plus d’une exception à l’interdiction générale de fumer dans les lieux publics, d’application depuis janvier 2010. Ils peuvent néanmoins proposer à leurs clients un local séparé et fermé où fumer.

Les inspecteurs du ministère de la Santé publique effectueront en juillet et août quelque 3.000 contrôles. Ceci devrait permettre de toucher la moitié des 6.500 cafés en Belgique où l’on pouvait encore fumer jusqu’au 30 juin à minuit.

Une semaine après l’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation, quelque 500 établissements ont déjà été contrôlés par les inspecteurs de la Santé publique. Dans seulement 3% de ces établissements la cigarette n’avait toujours pas été bannie.

Les exploitants de ces débits de boissons et établissements de jeux ont reçu une mise en garde. Ils seront une nouvelle fois contrôlés, très prochainement. S’ils ne respectent toujours pas la règlementation, ils s’exposent à une amende de 143 euros minimum.

Selon les inspecteurs, les contrôles se déroulent en règle générale dans une atmosphère très positive.