Israël renvoie 22 Belges à Bruxelles

Détenus depuis vendredi, après avoir été interdits d’entrée en Israël dès leur arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv, les militants de l’association « Bienvenue en Palestine » étaient attendus à l’aéroport de Zaventem ce dimanche soir. Dix-huit autres Belges devraient être expulsés par Israël.

Le ministère belge des Affaires Etrangères a confirmé ce dimanche que 22 Belges, qui étaient détenus depuis vendredi après avoir été interdits d’entrée en Israël, ont pris un avion à destination de Francfort dans l’après-midi. Ils étaient attendus vers 22h15 à Brussels Airport.

Seize autres ressortissants belges restent détenus à la prison de Ramleh, près de Tel-Aviv, mais la plupart d’entre eux pourraient rentrer dès lundi.

Quelque 55 Belges membres de l’association « Bienvenue en Palestine » avaient décollé vendredi matin de l’aéroport international de Zaventem (photo), à destination de la ville israélienne de Tel-Aviv. Ils participaient à une mission internationale qui veut dénoncer le blocus imposé par Israël sur le territoire palestinien. Quelque 600 participants étaient attendus à Tel-Aviv, mais Israël a refoulé de nombreux militants.

Au total, 40 Belges avaient été placés dans deux centres de détention vendredi à leur arrivée sur le sol israélien, certains à la prison de Ramleh, d’autres à celle de Beersheva, située à une centaine de kilomètres de Tel-Aviv. Deux Belges sont déjà rentrés au pays ce dimanche matin.

Sur les 16 activistes encore retenus, seuls deux continuent à rejeter formellement la décision d’Israël, tandis que les autres se résignent. Ils pourraient donc rentrer en Belgique lundi. Le fait que les activistes détenus à Beersheva aient été emmenés au centre de détention sans être interrogés au préalable inquiète les Affaires Etrangères. « Nous nous interrogeons sur cette affaire et aurions aimé avoir des explications de la part d’Israël », a indiqué un porte-parole du ministre Steven Vanackere.