Les Canadiens mettent la main sur Brussels Airport

Le fonds de pension canadien Ontario Teachers’ est en passe de devenir le plus grand actionnaire de Brussels Airport, la société gestionnaire de l’aéroport de Zaventem. Un accord prévoit une prise de participation de 39%.

Ontario Teachers' Pension Plan (Teachers') a conclu un accord avec Macquarie Airports (MAp) en vue de l'échange de sa participation dans Sydney Airport assortie d'un paiement en cash, contre les intérêts de Macquarie Airports dans Brussels Airport et Copenhagen Airport.

MAp est le plus important actionnaire de Brussels Airport depuis 2004. Les autorités belges détiennent pour leur part 25% des actions.

La transaction permettra à Teachers' Infrastructure Group d'ajouter à son portefeuille aéroportuaire actuel des participations à hauteur de 39% dans Brussels Airport et de 30% dans Copenhagen Airport.

Macquarie Airports recevra quant à lui les 11% d'intérêts de Teachers' dans Sydney Airport ainsi qu'un paiement en cash. La transaction devrait être finalisée cette année, après approbation par les instances de régulation.

Le montant de la future transaction n'a pas été communiqué.

"Nous sommes convaincus que les aéroports de Bruxelles et Copenhague constituent d'excellentes opportunités reflétant parfaitement nos critères d'investissement et notre horizon d'investissement à long terme", déclare Stephen Dowd, senior vice-president de Teachers' Infrastructure Group. "En tant qu'investisseur aéroportuaire expérimenté, nous nous réjouissons de collaborer avec les gouvernements belge et danois ainsi que les autres parties prenantes pour développer tout le potentiel de ces aéroports", ajoute-t-il.

Teachers' Infrastructure Group détient déjà des participations dans Birmingham Airport et Bristol Airport, aéroports qu'il contrôle conjointement avec d'autres actionnaires.

Teachers' administre les pensions de 295.000 enseignants actifs et retraités de l'Ontario et investit les actifs du fonds de pension. Le fonds de pension canadien déclare effectuer des investissements qui sont soumis à un "cadre régulatoire transparent", générant des "revenus à long terme stables" et "à faible risque" pour remplir les obligations du plan de pension.