Fanny Lecluyse pulvérise le record belge

Aux Championnats du monde de natation, qui se déroulent à Shanghai, la Mouscronnoise de 19 ans a battu deux fois son propre record du 200 mètres 4 nages, ce dimanche, mais ne s’est pas qualifiée pour la finale. Elle doit encore participer au 200 m brasse, jeudi prochain.

Ce dimanche, au Championnat du monde de natation à Shanghai, Fanny Lecluyse a battu une première fois son propre record belge en nageant en 2 minutes 14 secondes et 97 centièmes en séries. Elle a ainsi surpassé sa meilleure marque nationale de 2 minutes 15 secondes et 4 centièmes, réussie le 30 avril 2011 à Anvers.

En demi-finale, la Mouscronnoise de 19 ans battait à nouveau son record de Belgique en 200 mètres 4 nages, en parcourant la distance en 2 minutes 13 secondes et 68 centièmes. Cet excellent chronomètre personnel ne lui permettait cependant pas de se qualifier pour la finale de cette discipline, puisqu’elle terminait 7e de la première demi-finale, avec le 14e temps des 16 nageuses engagées. Seules les 8 premières sont qualifiées pour la finale.

Fanny Lecluyse doit encore participer au 200 mètres brasse, le 28 juillet prochain à Shanghai.

Heersbrandt et Buys éliminés

François Heersbrandt (20 ans), originaire de Waterloo, a été éliminé en demi-finale du 50 mètres papillon. Il a terminé sixième de la seconde demi-finale en 23 secondes et 68 centièmes, à deux centièmes de secondes de son record de Belgique, réalisé le 30 avril dernier à Anvers.

Heersbrandt doit encore disputer le 100 mètres papillon vendredi.

Quant à l’Anversoise Kimberly Buys, elle a aussi été éliminée ce dimanche, en séries du 100 mètres papillon. Buys a nagé le 31e chrono des 47 engagées. Elle détient le record de Belgique de cette discipline (58.62) depuis le 26 juillet 2009, aux Mondiaux de Rome.

Et puis l’équipe belge du relais 4x100 mètres nage libre, composée de Yoris Grandjean (photo), Glenn Surgeloose (photo), Jasper Aerents et Pieter Timmers, a été disqualifiée en demi-finale, en raison d’un départ trop rapide de Timmers.