Nombre record de vols pour les Seaking

Depuis qu’un enfant de 6 ans s’est noyé, l’été dernier, sur la plage de Bredene, les hélicoptères de sauvetage en mer doivent toujours faire une sortie de reconnaissance lorsque quelqu’un est porté disparu. Ils ont donc déjà été nettement plus sollicités cette année qu’auparavant.

Depuis le début de cette année, les hélicoptères belges de sauvetage en mer Seaking ont déjà effectué 113 vols de reconnaissance au littoral. C’est un record.

En cause, le changement dans la procédure depuis qu’un enfant de 6 ans s’est noyé l’été dernier sur la plage de Bredene (photo, hors contexte). Depuis lors, un Seaking doit toujours effectuer un vol de reconnaissance dès que quelqu’un est porté disparu.

Les hélicoptères Seaking effectuent ainsi nettement plus de vols « inutiles » au littoral. Selon la base de l’air de Coxyde, ces vols sont cependant toujours considérés comme des entraînements.

Le 15 juillet dernier, un entraînement de sauvetage de grande envergure avait d’ailleurs été organisé à la plage de La Panne, impliquant dix services de secours différents. L’initiative émanait du gouverneur de la province de Flandre occidentale, Paul Breyne, et visait à améliorer la communication entre les différents services impliqués dans les opérations de sauvetage en mer.