Genk l’emporte face au Partizan

Vainqueur à dix de la Supercoupe, le RC Genk a remis cela mardi en match-aller du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions de football: 2-1 (mi-temps: 0-0) contre le Partizan Belgrade.

Partizan est entré le premier en action, Vukic alertant Köteles dès la 6e minute. Nadson a ensuite commis une faute nécéssaire sur Eduardo à la 19e. Mais le pire était à venir : à la 32e, l'arbitre grec Koukoulakis a prié Anele de regagner les vestiaires.

Le Sud-africain a ainsi payé au tarif habituel une réplique déplacée suite à une provocation du capitaine serbe Ilic. Genk aurait pourtant ouvert la marque peu après cet incident, si Kennedy avait fait preuve d'un peu plus de réalisme et d'adresse, au lieu de tirer au-dessus.

Le duel s’est cependant rapidement rééquilibré au niveau des effectifs, Babovic suivant le même chemin qu'Anele 3 minutes après la pause, à cause d'un tackle sur Pudil qui lui a valu un second carton jaune.

Le stade a failli à nouveau s'enflammer à la 52e, mais le poteau a renvoyé le magnifique tir de De Bruyne (52e). Une tête d'Ilic a subi le même sort (latte) à la 55e. Tomic, entré au jeu 12 minutes plus tôt, a eu plus de chance après un premier sauvetage de Köteles devant Eduardo: 0-1 à la 65e.

Et c’est finalement le même Tomic qui a permis aux champions de Belgique d'égaliser en commettant un penalty sur Pudil, transformé par Vossen à la 70e. 1-1, puis 2-1 par Ogunjimi, qui avait remplacé Vossen, sur passe de De Bruyne, dans les arrêts de jeu.

Lors de la prochaine rencontre, Genk se déplacera à Belgrade avec un petit but d’avance.