Toujours plus d’indépendants étrangers

Au cours des cinq dernières années, le nombre d’indépendants de nationalité étrangère a augmenté de 31% en Belgique, pour atteindre un total de 88.459 entrepreneurs en 2010. Comparativement à leurs collègues belges, ces derniers quittent néanmoins plus vite le métier.

L’an dernier, la Belgique comptait un total de 952.585 entrepreneurs indépendants, dont 88.459 étaient d’origine étrangère. Les non Belges représentaient donc en 2010 quelque 9,3% du nombre total d’indépendants.

Il y a cinq ans, on recensait dans notre pays 67.421 entrepreneurs indépendants étrangers, ce qui veut dire que leur nombre a augmenté de 31% depuis 2005. Pour comparaison, le nombre d’indépendants belges a augmenté seulement de 8% au cours des cinq dernières années.

Bien que la majorité des indépendants étrangers en Belgique soient d’origine néerlandaise (17%), française (12%) et italienne (12%), ce sont avant tout les indépendants roumains (10,5%), polonais (9%) et bulgares (5%) qui sont à l’origine de l’accroissement important de 31%.

Ces indépendants étrangers sont établis avait tout en Flandre (43%) et à Bruxelles (36%), mais moins en Wallonie (21%).

Le Syndicat neutre des Indépendants (SNI) constate néanmoins que les entrepreneurs étrangers quittent plus rapidement leur profession par rapport à leurs homologues belges. Il en veut notamment pour exemple le fait que 9% des jeunes entreprises non belges ont quitté l’entreprenariat pendant l’année de leur naissance, contre seulement 3% des nouvelles entreprises belges.

Le SNI propose donc de mettre en place un cours obligatoire destiné aux indépendants de nationalité étrangère, qui mette l’accent sur les connaissances linguistiques et sur la gestion d’entreprise.