60% de Français pour le rattachement de la Wallonie

Un sondage réalisé auprès de 500 personnes en Belgique et un millier en France, et qui doit paraître dans l’hebdomadaire français Journal du Dimanche, indique que 60% des Français interrogés mais seulement 39% des Wallons sondés seraient favorables à un rattachement de la Wallonie à la France en cas d’éclatement du Royaume de Belgique.

Le sondage a été réalisé par l’Institut français d’opinion publique (Ifop) entre le 13 et le 19 juillet en Belgique, auprès d’un échantillon à priori peu représentatif de 500 personnes vivant en Wallonie, et entre le 18 et le 21 juillet auprès de 1.002 personnes en France. La marge d’erreur est évaluée à 2,7%.

Selon l’enquête, 22% des Français interrogés se sont dits « tout à fait favorables » à un rattachement de la Wallonie à la France en cas d’éclatement de la Belgique, alors que 38% seraient « plutôt favorables ». Ce qui fait 60% de Français en faveur d’un tel rattachement - une hausse de 6% par rapport à un sondage similaire réalisé en novembre 2007 pour le même Journal du Dimanche, mais un recul par rapport à un sondage effectué en juin 2010 pour le quotidien France Soir, à la veille des élections législatives qui n’ont toujours pas mené à la formation d’un nouveau gouvernement fédéral.

Les Wallons interrogés semblent nettement moins favorables à un rattachement de leur Région à la France. S’ils sont une majorité (60%) à qualifier de « très grave » la crise institutionnelle traversée par la Belgique, ils ne sont pourtant que 39% à être favorables à un rattachement (plus précisément 13% « tout à fait favorables » et 26% simplement « favorables »). En juillet 2008, quelque 49% des Belges sondés s’étaient montrés en faveur d’un tel rattachement.

En Wallonie, 83% des personnes interrogées estiment en outre que leurs hommes politiques « ne doivent pas accepter les nouvelles demandes des Flamands en matière de régionalisation et d’autonomie ». Les 17% restants sont pas contre d’avis contraire.