«Les violences en Syrie sont injustifiables»

La Belgique a condamné lundi "dans les termes les plus sévères" les violences des derniers jours en Syrie et en particulier l'attaque des villes de Hama et Deir Ez-Zor où plus de cent personnes ont été tuées par l'armée syrienne à la veille du Ramadan.

"L'attaque d'une manifestation civile pacifique avec des tanks est totalement injustifiable", a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, dans un communiqué, ajoutant partager l'avis de la Haute représentante pour les affaires étrangères et de sécurité de l'UE, Catherine Ashton.

En plus des nombreux décès à déplorer depuis le début des protestations, l'arrestation de milliers de Syriens de manière brutale et arbitraire constitue une violation grave de plusieurs droits fondamentaux, a ajouté le chef de la diplomatie belge.

Steven Vanackere a assuré soutenir la proposition allemande et française d'un débat approfondi au Conseil de Sécurité de l'ONU, "par lequel la communauté internationale entière signifie clairement au régime syrien que cette violence doit cesser immédiatement et qu'un dialogue national crédible et inclusif doit réellement débuter".

Dimanche, lors d'une intervention massive dans les villes rebelles du pays à la veille du Ramadan, un mois sacré pour les musulmans, l'armée et les forces de sécurité syriennes ont tué 139 personnes, dont cent à Hama, selon des bilans dressés par plusieurs organisations des Droits de l'Homme.