La pénurie de généralistes s’amplifie

Selon la liste publiée le 1er août par l'INAMI, il y a pénurie de médecins généralistes dans 232 des 589 communes belges. Parmi les communes concernées, 111 se situent en Wallonie, 111 en Flandre et 10 dans la Région de Bruxelles-capitale.

Cette pénurie de généralistes touche quatre communes sur dix. En trois ans, le nombre de communes manquant de médecins a quasiment doublé.

Pour favoriser l'installation de médecins dans ces communes, le gouvernement a pourtant créé en 2006 le fonds Impulseo qui attribue notamment une prime non remboursable de 20.000 euros aux généralistes qui s'y installent.

Le statut fiscal de cette prime a été adapté. La Chambre a en effet adopté avant de partir en vacances une proposition de loi fixant à 16,5% le taux d'imposition applicable à cette prime.

Jusqu'à présent, l'administration fiscale considérait cette prime comme un revenu professionnel du médecin que celui-ci devait déclarer l'année où il la percevait. Une partie importante de l'aide à l'installation était ainsi absorbée par l'impôt.

En ville également

Il n'y a manifestement pas que les zones rurales qui sont concernées puisqu'on retrouve dans la liste Huy, La Louvière, Arlon, Bastogne, Bouillon et Eupen ainsi que 10 communes de la Région bruxelloise (Anderlecht, Bruxelles-ville, Evere, Ixelles, Jette, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Gilles, Saint-Josse-ten-Noode et Schaerbeek). Huit des 9 communes de la Communauté germanophone sont reprises sur la liste. En Flandre, Grammont, Ninove, Lokeren et Mortsel sont notamment touchées par la pénurie.

L'année dernière, la liste comptait 206 communes et 125 en 2009.

Le syndicat flamand des médecins généralistes (SVH) n'est pas d'accord avec la liste des communes manquant de médecins réalisée par la ministre fédérale de la Santé, Laurette Onkelinx (PS). Il estime que le cadastre qu'elle a fait réaliser reprend même le nom de médecins décédés et demande qu'un état des lieux "correct" soit réalisé par les Communautés, sur base d'informations provenant des milieux proches des médecins de famille.