Trente jeunes fugueurs chaque jour en Belgique

L’an dernier, en Belgique, quelque 10.741 jeunes ont fui leur domicile, soit une trentaine chaque jour, révèlent les journaux flamands du groupe Concentra. Les chiffres émanent de la police fédérale.
BELGA / VAN ASSCHE

Une enquête réalisée auprès de 5.000 enfants montre que la Flandre est une région qui compte de nombreux fugueurs, selon ‘De Gazet van Antwerpen’ et ‘Het Belang van Limburg’. En Europe, seules la Grèce et la Finlande semblent être plus fortement touchée par le phénomène que la Flandre. « En Flandre, 6,5% des enfants interrogés ont confié avoir déjà fui le domicile parental », fait savoir Dirk Depover de Child Focus. « Aux Pays-Bas, 1,4% des enfants se sont enfuits de leur domicile, en Allemagne 1,7% ».

Selon Child Focus, il ne s’agit pas dans tous les cas de disparitions inquiétantes. « Souvent, l’enfant s’échappe seulement une demi-heure ou une heure, ce qui s’apparente aussi à un comportement de fugue », précise Dirk Depover. « Sur les 10.741 fugues, quelques centaines ont été considérées comme inquiétantes, et cela sur base d’un certain nombre de critères déterminés légalement ».

Qu'est-ce qu'une disparition inquiétante?

Si un ou plusieurs de ces critères accompagnent la disparition, alors celle-ci est considérée comme inquiétante.


• L’enfant disparu est âgé de moins de 13 ans.
• La personne disparue est physiquement ou mentalement handicapée ou ne fait pas preuve d’une autonomie suffisante.
• La personne disparue peut être dans une situation menaçante pour sa vie.
• La personne disparue peut être en compagnie de tiers qui peuvent menacer son bien-être ou être victime d’un délit.
• L’absence du jeune ne correspond en rien à son comportement normal.

(Source: Child Focus)