Le travail a repris à Jamioulx

Une nouvelle assemblée générale qui s'est tenue ce mercredi en début de journée a abouti à un vote unanime en faveur de la reprise du travail à la prison de Jamioulx sur base du protocole d'accord qui avait pourtant été rejeté mardi.

La négociation a duré plusieurs heures, mardi, entre la direction de la prison et l'administration pénitentiaire d'une part, et les organisations syndicales d'autre part. Elle a abouti à un protocole d'accord qui prévoit l'engagement pris par l'administration d'envoyer des inspections dans les différentes directions locales, afin d'harmoniser les décisions disciplinaires visant les détenus qui auraient commis une évasion ou une tentative d'évasion.

Le protocole prévoit également des travaux consacrés à la sécurisation des lieux, à exécuter en priorité, tels que l'augmentation du nombre de caméras et de tourniquets, et aborde les problèmes liés à la téléphonie.

Ce protocole a été rejeté mardi par l'assemblée du personnel, qui souhaitait des décisions immédiatement applicables.

Une nouvelle assemblée s'est tenue mercredi en début de journée. Des explications plus précises ont été fournies au personnel, "après une bonne nuit de sommeil". Cette fois, les agents ont accepté les termes du protocole, à l'unanimité, et ont donc repris le travail.