Magouilles sur les garanties à l'achat

Beaucoup de magasins trichent sur les garanties des produits qu’ils vendent à leurs clients. Les consommateurs sont le plus souvent dupés lors de l’achat d’ordinateurs ou d'autres produits informatiques, selon le rapport annuel de la direction générale de contrôle et d’arbitrage, l’ancienne inspection économique, dont le journal ‘De Tijd’ a pris connaissance.

En 2010, les inspecteurs ont reçu plus de 1.100 plaintes concernant des problèmes de garantie portant sur l’achat d’appareils. Soit un cinquième en plus par rapport à l’année précédente. Les contrôles sur le terrain ont également révélé de nombreux manquements dans le chef des vendeurs, assure Chantal De Pauw, porte-parole du service public fédéral Economie.

« Il est dommage que le consommateur ne se rend pas compte qu’en Belgique il y a une réglementation légale qui assure à chacun une garantie de deux ans sur les marchandises. Et souvent, quand il achète des appareils dans le secteur de l’informatique, on lui refile encore une garantie supplémentaire, alors qu’elle n’apporte rien de plus par rapport à la garantie légale de deux ans à laquelle il a droit ». Sur les articles de seconde main, la garantie est valable un an.

Mais les consommateurs doivent s’arranger avec leurs comptes, car beaucoup de commerces ne sont pas très précis lorsqu’il s’agit d’indiquer les prix. Seize pour cent des pharmaciens et quatorze pour cent des marchands de jouets ont été pris en défaut sur ce point. « Nous avons constaté plus de problèmes dans les magasins appartenant à des chaînes que par exemple dans les PME », ajoute Chantal De Pauw.

Parfois les consignes de sécurité ne sont pas suivies, c’est surtout le cas dans les centres de bancs solaires. Et en ce qui concerne les ventes de voitures d’occasion, on note de nombreux falsifications au niveau du kilométrage, malgré l’existence -et l’obligation- du Car-Pass.