Des chèques-repas disparaissent chez bpost

Au cours des derniers mois, des chèques-repas et des éco-chèques d'un montant total de 80.000 euros ont disparu chez bpost. De nombreux commerçants n'ont de ce fait pas reçu l'argent auquel ils avaient droit. Le service de médiation du secteur postal en a informé la police, indiquent dans leurs colonnes ‘De Standaard’ et ‘Het Nieuwsblad’.

Les chèques-repas disparaissent après leur renvoi, pour remboursement, par les commerçants à l'éditeur via la poste. La médiatrice Truus Lostrie a reçu ces derniers mois un nombre important de plaintes au sujet d'éco-chèques et de chèques-repas manquants. " Ils représentent déjà un montant de 80.000 euros. Mais cette somme est probablement sous-évaluée. Nous sommes en effet convaincus qu'il y en a beaucoup plus et que tous les commerçants lésés ne frappent pas à notre porte."

On ignore encore s'il s'agit d'un véritable système organisé mis en place par un groupe de personnes ou d'actes plus isolés. On ignore également si la disparition de ces chèques profite au personnel de bpost. Le phénomène qui a commencé en novembre dernier, a tendance à s'accroître.

Points faibles

Les personnes responsables de ces vols « ont apparemment trouvé les faiblesses de la chaîne de distribution et s’en servent », explique Truus Lostrie. « Et cela, probablement à plusieurs niveaux. Par exemple, les commerçants envoient les chèques reçus comme un simple envoi, ce qu’on ne peut pas suivre dans la chaîne de distribution. Il est alors impossible de dire où ils ont disparu. Et les commerçants ne reçoivent pas d’indemnisation », précise encore la médiatrice.

Andy Saerens, un boucher de Buggenhout, a ainsi perdu environ 2.000 euros. « Je les ai déposés ici au bureau de poste et quelques jours plus tard j’ai reçu un message de Ticket Restaurant indiquant que notre boîte leur était parvenue vide. Les chèques ont donc disparu », explique le commerçant.

Entre-temps, bpost a attiré l’attention sur les faiblesses de la chaîne de distribution. Depuis, les plaintes sont en baisse.