Leterme veut rappeler le Parlement début septembre

Tant l’Open VLD que le SP.A ont réagi positivement à l’appel d’Yves Leterme de rappeler plus vite le Parlement de vacances afin de débattre de mesures de crise extraordinaires. Quant à savoir qui doit élaborer le budget 2012, les avis divergent.

Le Premier ministre Yves Leterme va demander aux présidents de la Chambre et du Sénat de réunir plus vite le Parlement, déjà début septembre, a-t-il indiqué samedi soir dans le journal télévisé de VTM. Les parlementaires seraient alors priés d’abréger leurs vacances.

Les vacances parlementaires du Parlement fédéral durent normalement jusqu'au discours "sur l'état de l'Union", dans lequel le programme de gouvernement pour l'année prochaine est présenté. Le Premier ministre le prononce traditionnellement le deuxième mardi d'octobre.

Qui va élaborer le budget 2012 ?

Il s’agira donc de discuter des mesures à prendre pour faire face à la crise financière et la débâcle des bourses. A l'agenda figurera aussi la mise en oeuvre des accords européens du 21 juillet pour lutter contre la crise de la dette.

Le Premier ministre espère savoir d'ici fin août ou début septembre qui sera responsable de la confection du budget 2012: le gouvernement actuel, en affaires courantes, ou les partis actuellement autour de la table des négociations.

Selon Leterme, cela devrait se faire sous l’égide d’un nouveau gouvernement « et cela fait partie du travail des négociations gouvernementales ». « Mais si on n’y arrive pas à temps, je pense que les meilleures dispositions doivent être prises, de telle manière que le budget soit élaboré et approuvé à temps », a-t-il dit lors de l’émission ‘De Ochtend’.

Le gouvernement actuel…

Tant l'Open VLD que le SP.A réagissent positivement à l'appel du Premier ministre sortant Yves Leterme d'écourter les vacances parlementaires pour débattre plus vite de nouvelles mesures de crise. Les avis divergent par contre sur la responsabilité du budget 2012.

Le chef de groupe Open VLD à la Chambre, Patrick Dewael, estime que le gouvernement actuel, en affaires courantes, devrait confectionner le nouveau budget. "Le mois de septembre ne peut pas être perdu", a-t-il déclaré. "Je pense que nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre début octobre qu'un nouveau gouvernement s'attelle à la tâche. Je pense que c'est bien qu'il soit fait avant et, si le parlement est d'accord, le gouvernement sortant devrait déjà s'y attaquer."

… ou les négociateurs

Le chef de groupe SP.A à la Chambre, Bruno Tobback, voit plutôt cette tâche transférée aux partis autour de la table des négociations sous la houlette du formateur Elio Di Rupo. "Cela me semble mieux que nous menions une négociation permettant d'arriver à un accord sur le budget qui serait ensuite approuvé par le parlement", a-t-il réagi. "Cela me semble en tout cas plus sain et plus fiable que de voter une sorte de budget provisoire au Parlement , en affaires courantes, et de l'adapter ensuite, trois mois plus tard, parce que les négociations gouvernementales auront mené à tout autre chose".

La Chambre est disponible

Le président de la Chambre André Flahaut a confirmé au Premier ministre Yves Leterme la disponibilité de la Chambre pour réunir les commissions nécessaires à l'examen des projets de loi acceptés le 20 juillet par le Conseil des ministres, une fois que ces textes seront revenus du Conseil d'Etat, a-t-il indiqué dimanche matin.

"Quand M. Leterme parle de fin août ou début septembre pour réunir le parlement, cela correspond au schéma", a ajouté André Flahaut.