La fraude aux cartes bancaires en baisse

Au cours du premier semestre de cette année, quelque 24.800 cartes de banque ont été bloquées en Belgique en raison de soupçons de fraude. C’est environ un tiers en moins qu’au premier semestre 2010. Cela représente néanmoins encore 140 cartes qui sont désactivées chaque jour via le système Cardstop.

Pendant le premier semestre de l’année dernière, plus de 35.000 cartes bancaires avaient été bloquées en Belgique à la suite d’un coup de téléphone de leur propriétaire à Cardstop, le client soupçonnant être victime d’une fraude. Au cours du premier semestre 2011, le nombre de cartes bloquées via Cardstop est retombé à 24.800 - soit environ un tiers de cartes en moins qu’en 2010, indique le quotidien Gazet van Antwerpen.

« Environ 140 cartes sont bloquées chaque jour », indique Bram Boriau d’Atos Worldline, qui gère le réseau de paiement électronique en Belgique. « Cela ne signifie pas toujours que de l’argent a déjà été prélevé du compte en banque visé. Le client peut aussi avoir eu l’impression que quelque chose ne tourne pas rond avec sa carte. On n’est jamais assez prudent ».

Selon Boriau, les avancées technologiques rendent les pratiques frauduleuses à partir de cartes bancaires de plus en plus difficiles. Atos Worldline met les clients en garde de ne jamais donner des informations confidentielles sur leurs comptes ou leurs cartes bancaires via un e-mail. Les fraudeurs se font en effet souvent passer pour une banque et demandent à leurs victimes potentielles de confirmer des informations confidentielles, via un e-mail.

Une carte bancaire peut être bloquée en Belgique via le numéro de téléphone 070/ 344.344.