L’identité des victimes est connue

Quelque 36 heures après le drame qui a endeuillé le festival musical limbourgeois de Pukkelpop, à Kiewit près de Hasselt, des détails ont été révélés sur l’identité des cinq victimes mortelles des intempéries qui ont ravagé le terrain de l’événement, jeudi soir. Les défunts sont âgés de 20 à 59 ans. Trois personnes grièvement blessées séjournent encore à l’hôpital, dans un état critique.

Cinq morts, 10 blessés graves dont trois étaient encore ce samedi matin dans un état critique, et une bonne centaine de blessés plus ou moins légers. C’est le triste bilan des intempéries de brève durée mais particulièrement violentes qui ont littéralement ravagé jeudi soir l’enceinte du festival Pukkelpop, à Kiewit. Entretemps, les cinq victimes mortelles du drame ont un nom et un visage.

A Hamme, en Flandre orientale, la section locale des scouts (Chiro) a organisé une veillée à la mémoire de Marijke, 21 ans, qui avait dirigé leur mouvement. Elle est décédée jeudi soir sur le camping du festival, alors qu’elle s’était réfugiée dans sa tente pendant les chutes de pluie et de grêle. C’est la chute, sur sa tente, d’un échafaudage d’une installation sanitaire qui a tué la jeune femme.

Parmi les défunts figure aussi un jeune couple. Marlo Ghys et Wendy Burecke (photo), âgés d’une vingtaine d’années, s’étaient réfugiés dans une tente lorsque celle-ci s’est effondrée. Tous deux ont été frappés à la tête par de grosses barres de métal. La jeune fille est morte sur le coup, tandis que le jeune homme a été transporté à l’hôpital mais y est décédé un peu plus tard des suites de ses blessures.

La quatrième victime mortelle est Kristof Lenaerts, un jeune homme d’une trentaine d’années, originaire de Rijkevorsel, en province anversoise. Il se serait encouru de la grande tente « Château » alors que la tempête faisait rage, mais y serait ensuite revenu parce qu’il y avait oublié son sac à dos. La structure de la tente s’est alors écroulée et le jeune homme a été touché à la tête par une barre de métal.

Le cinquième défunt serait un homme de 59 ans, mais on ne connait pas encore plus de détails sur son identité.

Les trois blessés qui séjournent encore dans un état critique et sous étroite surveillance médicale à l’hôpital Virga Jesse de Hasselt ont été touchés par des branches d’arbres qui étaient emportées par le vent ou par du matériel qui s’est écroulé.

Deuil et commémorations

La commune limbourgeoise de Kiewit et la ville de Hasselt sont en deuil profond depuis le drame de jeudi soir au Pukkelpop. Ce samedi matin, de nombreux parents et amis des cinq défunts sont venus placer des messages et des fleurs dans la prairie du festival musical.

Les festivaliers qui avaient quitté précipitamment, jeudi soir et vendredi matin, l’enceinte du festival pour rentrer chez eux pouvaient revenir ce samedi matin pour chercher le matériel qu’ils n’avaient pas emporté. La plupart d’entre eux ont dû constater que leur matériel était en très mauvais état (photo).

Des veillées ont été tenues vendredi soir et samedi matin à la mémoire de la jeune Marijke, originaire de Hamme, et de Marlo Ghys et Wendy Burecke, trois des 5 défunts.

Des commémorations sont encore prévues ce samedi après-midi de la parc de la ville de Hasselt. Une messe à la mémoire des victimes aura lieu ce dimanche dans l’église de Kiewit.