80% des filles vaccinées contre le HPV

Quatre fillettes sur cinq qui étaient inscrites l’an dernier en première année secondaire d’une école flamande ont reçu le vaccin complet contre le Papillomavirus humain (HPV), responsable de 70% des cas de cancer du col de l’utérus.

Chaque année, on recense dans toute la Belgique 700 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus. Cette maladie est la principale cause de décès par cancer chez les femmes de moins de 35 ans. Les vaccins qui sont actuellement disponibles protègent contre 70% des souches de HPV, le Papillomavirus humain responsable de 70% des cas de ce type de cancer.

Les vaccins ne sont cependant efficaces que s’ils sont administrés avant les premiers rapports sexuels. Cette vaccination n’élimine néanmoins pas les besoins de dépistage de la maladie.

Au cours de l’année scolaire écoulée, quelque 30.000 fillettes inscrites en première année secondaire dans une école flamande ont reçu les trois injections qui constituent le vaccin complet contre le Papillomavirus humain. Ce qui représente 83% de fillettes de cette tranche d’âge vaccinées. Et 90% des fillettes ont déjà reçu au moins l’une des trois injections.

La plupart des vaccinations sont administrées par le Centre pour l’assistance des écoliers en Flandre. Sur les conseils du Conseil supérieur de la Santé, les autorités flamandes ont décidé de proposer gratuitement le vaccin aux fillettes de première année secondaire, depuis l’année scolaire dernière. Cette mesure remporte donc un grand succès, aussi en comparaison avec la moyenne internationale.