La mère n'en était pas à son premier infanticide

Les parents du bébé dont le corps a été retrouvé jeudi dans un ancien cinéma à Kessel avaient déjà été condamnés dans des circonstances similaires par le passé, rapportent samedi plusieurs journaux. Le parquet a confirmé ces informations.

En 1998, leur fils Billy, à l'époque âgé de 9 mois, avait fait une lourde chute de la table. Le couple ne disposait pas de moyens financiers pour se rendre chez le médecin et l’enfant est mort quelques semaines plus tard.

La mère, âgée aujourd'hui de 47 ans, avait alors enterré l'enfant dans le jardin de l'habitation que la famille occupait alors à Grobbendonk. L'homme, aujourd'hui âgé de 53 ans, séjournait à l'époque en prison.

Quelques mois plus tard, la femme avait mis au monde un autre petit garçon, aussi appelé Billy. La mère avait alors fait passer cet enfant pour l'autre petit garçon décédé quelques mois plus tôt. Le mari était au courant, mais il n'avait rien dévoilé parce qu'il redoutait le placement des autres enfants du couple.

L'affaire avait été mise au jour en 2000 et quatre ans plus tard, la cour d'appel avait condamné la mère à deux ans de prison avec sursis et le père à une peine de travail.

Le bébé dont le corps sans vie a été découvert jeudi serait né à l'époque où le couple devait comparaître en justice. La mère affirme qu'elle ignorait qu'elle était alors enceinte.

L'enfant serait mort-né. Il lui avait alors été impossible d'en parler ouvertement et elle avait conservé le corps dans un sac en plastique.

Étant donné le temps qui s'est écoulé, le médecin légiste n'est plus en mesure de vérifier la version de la mère.

Le père n'aurait quant à lui pas été au courant de cette naissance.

La porte-parole du parquet de Malines a précisé que l'infanticide a été retenu provisoirement contre la mère mais que l'enquête doit déterminer si ce chef d'inculpation sera maintenu.