Vettel remporte le GP de Belgique

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté le Grand Prix de Belgique de Formule 1, 12e manche de la saison, devant l'Australien Mark Webber (Red Bull) et le Britannique Jenson Button (McLaren), dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps.

C'est la 7e victoire de Vettel, champion du monde en titre, cette saison, mais la première depuis le 26 juin et le Grand Prix d'Europe, à Valence, suivie en juillet par une victoire Ferrari et deux victoires McLaren. Elle permet au jeune Allemand de creuser encore l'écart en tête du championnat.

"Nous étions un peu inquiets pour nos pneus, mais on les a bien gérés et la voiture a marché parfaitement", a dit Vettel juste après l'arrivée. Parti en pole position, il s'est arrêté trois fois aux stands pour changer de pneus, soit une fois de plus que Webber mais autant que Button, parti de la 13e place sur la grille.

L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) n'a pu prendre que la 4e place, au terme d'une course brièvement neutralisée, au 13e tour, après la sortie de piste de Lewis Hamiton (McLaren), vainqueur l'an dernier et parti de la 1re ligne, à côté de Vettel. Hamilton s'est accroché avec Kamui Kobayashi (Sauber), quand le Japonais a tenté de lui prendre la 3e place.

C'est la seule fois que la voiture de sécurité est intervenue, la plupart des pilotes en profitant pour passer dans leur stand. A part ces trois tours de pause relative, toute la course a été menée à un train d'enfer et rythmée par plusieurs dépassements spectaculaires à plus de 300 km/h.

L'autre remontée fantastique du jour, en plus de Button, a été l'oeuvre de l'Allemand Michael Schumacher (Mercedes). Parti de la 24e et dernière place sur la grille, le septuple champion du monde termine 5e, pour le 20e anniversaire de ses débuts en F1, à Spa en 1991.

Notre compatriote Jérôme D’Ambrosio (Virgin-Cosworth) a fini la course 17e.