Bart De Wever est sorti de son silence

La N-VA ne projette pas de quitter le gouvernement flamand si les négociations sur la formation d'un nouvel exécutif au niveau fédéral débouche sur un accord communautaire qui n'est pas conforme à l'accord gouvernemental flamand, a indiqué lundi soir le président du parti nationaliste, Bart De Wever.

"Celui qui s'en tient à l'accord gouvernemental flamand ne doit pas se retirer", a-t-il affirmé lors de l'émission Terzake de la VRT-télévision.

La N-VA ne participe pas aux négociations entamées voici deux semaines pour la formation d'un futur gouvernement fédéral et pour une sixième réforme de l'Etat, après avoir rejeté en juillet la note du formateur - et président du PS - Elio Di Rupo.

Selon Bart De Wever, la N-VA n'autorisera en aucun cas que l'on ôte à Flandre la tutelle qu'elle exerce sur les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise ou que la Flandre doive économiser davantage pour sauver les finances publiques de la Belgique.

Ce serait en contradiction avec l'accord gouvernemental flamand, a souligné le président des nationalistes.

Bart de Wever a encore estimé que le temps était venu de négocier le confédéralisme. Il a aussi rappelé qu'une grande partie de l'électorat du nord du pays n'était pas représenté dans les négociations au niveau fédéral.