Le secteur Horeca manque de personnel

Selon une enquête menée par l’Union des travailleurs indépendants Unizo et la fédération Ho.Re.Ca. Vlaanderen auprès de 306 exploitants de cafés, hôtels ou restaurants en Flandre, le secteur Horeca manque actuellement cruellement de personnel. Près de 60% des exploitants interrogés ont pour l’instant des places de travail vacantes.

Les exploitants de cafés, hôtels ou restaurants flamands mettent actuellement en moyenne une quarantaine de jours à trouver une personne qualifiée pour une place vacante. C’est ce qui ressort des chiffres du VDAB, l’office flamand pour l’emploi.

Quelque 30% des exploitants interrogés, dans le cadre d’une enquête menée notamment par l’Unizo, précisent qu’ils sont déjà à la recherche depuis plus de 6 mois d’un nouveau collaborateur. Ce sont avant tout les serveurs et le personnel de cuisine qui seraient difficile à trouver.

Les salaires assez bas et les heures de travail irrégulières décourageraient les candidats, estiment les exploitants de cafés et restaurants.

Selon l’Union des entrepreneurs indépendants et la fédération Ho.Re.Ca. Vlaanderen, le secteur a besoin d’urgence de charges salariales revues à la baisse - certainement pour le personnel saisonnier -, mais aussi d’une diminution accrue de la TVA.