Les Seychelles extradent un pirate vers la Belgique

Un deuxième Somalien soupçonné d’avoir participé en 2009 à la capture du navire belge Pompéi dans le Golfe d’Aden sera extradé prochainement vers la Belgique par les Seychelles. Un autre pirate somalien est actuellement jugé en appel pour les mêmes faits à Bruxelles.

Le parquet fédéral indique sur son site internet que « lors d’un congrès international qui a eu lieu aux Seychelles du 8 au 11 septembre derniers, le ministre de l’Intérieur de ce pays a annoncé sa décision d’extrader vers la Belgique une personne de nationalité somalienne suspectée d’avoir participé à un acte de piraterie envers le bateau belge Pompéi en 2009. Ce serait la première fois dans l’histoire des Seychelles que ce pays extraderait vers un pays européen une personne soupçonnée de piraterie ».

Le suspect est actuellement détenu à la prison Montagne Posée aux Seychelles. « Ses empreintes digitales ont été retrouvées à bord du Pompéi », précise le parquet. Entretemps l’enquête judiciaire menée par le juge d’instruction Pottiez à Bruges se poursuit en vue de l’identification des autres auteurs.

Le parquet fédéral a déjà requis mercredi devant la cour d’appel de Bruxelles une peine de 10 ans de prison à l’encontre d’un autre pirate somalien (photo), demandant la confirmation de la peine infligée en juin en première instance pour la participation à la capture du Pompéi.

C’est dans le Golfe d’Aden que le Pompéi avait été capturé en 2009. Les pirates obligèrent l’équipage à mettre le cap sur la Somalie. Au terme de 70 jours, l’équipage fut libéré, après que près de 2 millions d’euros de rançon aient été versés.