L’UGent met les étudiants espagnols en garde

L’Université de Gand a pris des mesures à l’encontre des étudiants espagnols en Erasmus qui poussent le bouchon trop loin. Selon le recteur Paul Van Cauwenberge, leur comportement fait l’objet de nombreuses plaintes tant du côté des étudiants que des habitants qui n’en peuvent plus de leurs petites fêtes fort bruyantes.

Gand est une ville estudiantine fort convoitée par les étudiants espagnols qui une fois qu’ils y sont organisent régulièrement des fêtes. Le recteur de l’Université de Gand (UGent) a reçu de nombreuses plaintes concernant ces fêtes beaucoup trop bruyantes. Ces plaintes ne sont pas neuves. L’université avait déjà pris des mesures pour limiter les dérangements.

«Tout d’abord les étudiants étrangers sont principalement logés sur le campus de Kantienberg dans les nouveaux logements, de manière à ce que les étudiants belges soient moins ennuyés», explique le recteur Paul Van Cauwenberge. «Il y a aussi des contacts avec les universités d’origine qui envoient les bons élèves, les étudiants motivés qui viennent vraiment pour suivre certains cours et pour passer les examens», précise-t-il encore. «Si la demande polie ne suffit pas, l’UGent refusera les étudiants espagnols du programme Erasmus dès l’année prochaine».