Un bébé retrouvé mort dans une école maternelle

Un nouveau-né a été retrouvé mort la semaine dernière dans les toilettes d'une école maternelle à Auderghem. La mère est désormais suspectée d'homicide involontaire, rapportent les quotidiens ‘Het Nieuwsblad’ et ‘De Standaard’.

Le drame s'est déroulé dans l'école bruxelloise Prés des Agneaux. Une femme de ménage qui travaillait dans l'établissement a accouché dans les toilettes et y a ensuite laissé l'enfant.

Deux personnes ont été entendues en tant que témoin: une autre femme de ménage et une éducatrice de l'école.

Lorsque les secours sont arrivés sur les lieux, le nouveau-né gisait dans la cuvette des toilettes. Selon le parquet de Bruxelles, personne n'avait pensé à retirer le bébé ou à tenter de le réanimer.

Selon les résultats de l'autopsie, il est apparu que le nouveau-né était mort par étouffement probablement à cause du placenta maternel et pas par noyade dans l'eau des toilettes.

Pour la justice, le bébé n'a toutefois pas reçu l'aide dont il devait bénéficier. Le parquet évoque un possible infanticide. L'autopsie a en effet révélé que l'enfant était né vivant.

La mère a été entendue par la police lundi. Le juge d'instruction l'a également interrogée et a décidé de ne pas placer la femme, maman de 6 enfants, sous mandat d'arrêt. Il l'a cependant inculpée pour homicide involontaire.