Le ticket bientôt plus cher dans le train

Dès la fin de l’an prochain, les voyageurs qui embarqueront dans un train belge sans ticket et devront donc acheter ce dernier à bord du train-même devront débourser un supplément de 7 euros. C’est ce qu’indique le quotidien flamand De Standaard, sur base d’une note de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

La note de la SNCB prévoit que dès la fin de l’an prochain, les accompagnateurs de train ne devront plus tenir compte des excuses des voyageurs qui embarquent sans ticket. Ces derniers devront alors payer chaque fois 7 euros supplémentaires pour le ticket qu’ils achèteront à bord du train.

Actuellement, un passager peut embarquer, sans ticket et sans frais supplémentaires, depuis une gare dépourvue de personnel, à condition qu’il en avertisse l’accompagnateur de train. S’il embarque sans ticket dans une gare avec guichet, le voyageur doit payer un supplément de 3 euros pour son titre de transport. Le nouveau règlement de la SNCB prévoit donc que dans les deux cas de figure le supplément à payer sera de 7 euros.

En appliquant un tarif fixe, la SNCB souhaite éviter les discussions. La plupart des altercations entre passagers et accompagnateurs qui ont lieu à bord de trains seraient en effet provoquées par une contestation du prix du ticket. Selon l’entreprise ferroviaire, le nouveau système devrait être moins sujet à discussion et à interprétation. Il devrait également obliger les voyageurs à utiliser les distributeurs automatiques de tickets.

La SNCB possède actuellement 133 distributeurs automatiques sur l’ensemble de la Belgique. Quelque 5% des tickets de train y sont achetés. D’autres devraient être installés l’an prochain. La SNCB n’introduira le supplément de 7 euros que lorsque toutes les gares, y compris celles sans personnel, seront équipées de distributeurs automatiques de tickets.

L’association de voyageurs TrainTramBus critique vivement le nouveau système envisagé par la SNCB. « Chaque passager a déjà fait l’expérience d’une longue file d’attente aux guichets ou d’automates qui ne fonctionnent pas ».

La SNCB recherche des techniciens

Les chemins de fer belges espèrent d’autre part pouvoir engager ce jeudi une soixantaine de nouveaux techniciens. Pour ce faire, ils organisent ce 6 octobre une Journée de sélection à la gare de Schaerbeek (Bruxelles). Les candidats sauront dès l’après-midi s’ils sont engagés.

« Actuellement, nous sommes à la recherche d’un nombre important de techniciens. Cette année encore, ne devrions engager quelque 200 techniciens supplémentaires », indique Leen Uytterhoeven de la SNCB. « Nous avons pensé qu’il y avait un grand potentiel à Bruxelles. Nous avons donc invité 200 candidats ce jeudi. S’ils le souhaitent, ils peuvent passer un test cet après-midi, s’entretenir avec un jury, passer des tests médicaux. Et si tout se passe bien, nous leur proposerons vraisemblablement un contrat ».