Un accord complet pour ce vendredi ?

Les représentants des 8 partis politiques qui négocient depuis des semaines avec le formateur Elio Di Rupo (PS) en vue d’une réforme d’Etat et de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral ont discuté jeudi, jusqu’à minuit, de thèmes tels que le transfert de plus petites compétences vers les Régions et le renouveau politique. Ils ont avancé, mais l’accord communautaire global se fait encore attendre. Il tombera peut-être ce vendredi.

Après s’être mis d’accord en début de semaine sur la scission de l’arrondissement judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde, les représentants du PS, du SP.A, du CD&V, du CDH, d’Open VLD, du MR, d’Ecolo et de Groen ! discutent depuis quelques jours les derniers thèmes communautaires sur lesquels ils doivent encore s’accorder. Il s’agit notamment de la régionalisation de certaines plus petites compétences, comme le code de la route et la sécurité civile dont les pompiers, mais aussi d’idées en vue d’un renouveau politique.

Sur ce dernier point, les négociateurs des 8 partis se sont accordés jeudi sur plusieurs idées. Ainsi, les ministres nouvellement nommés devront passer une sorte d’examen d’entrée au Parlement, à l’image des examens que les commissaires européens doivent passer au Parlement européen. D’autre part, les candidats « fantômes » ne seront plus admis. Un député flamand qui sera, par exemple, élu à la Chambre devra alors quitter le Parlement flamand pour siéger au Parlement national.

Le thème du « recouplage » des élections régionales et fédérales traine maintenant depuis plusieurs jours sur la table des négociateurs, sans qu’un accord ait encore pu être trouvé. Les démocrates-chrétiens flamands seraient isolés dans leur réticence à voir les élections législatives et régionales organisées le même jour. Plusieurs pistes de compromis seraient néanmoins en discussion.

Les partis ne sont pas non plus encore parvenus à s’accorder sur la régionalisation du code de la route et le transfert éventuel aux Régions de la sécurité civile dont les pompiers. Après avoir discuté jeudi pendant 10 heures, jusqu’à minuit, les négociateurs se retrouvaient ce vendredi dès 11h00 pour tenter de trancher sur les derniers thèmes communautaires en suspens.

Il leur restera ensuite encore à effectuer une seconde lecture de tous les accords partiels, avant de pouvoir annoncer un accord communautaire global. Elio Di Rupo (photo) projetterait d’organiser lundi une conférence de presse pour présenter les accords communautaires conclus.